Category Archives: Evènements

  • 0

  • 0

Vendée Énergie Tour 2017 – 19 au 24 juin

Mise à jour : 23 avril 2017

Edito :

La reconnaissance du défi 300 km (17 inscrits) est terminée, un sacré parcours, 7 h de conduite, un petit peu moins de 3 heures d’arrêt, 3 pauses plus repas. Il faudra se lever tôt, départ prévu 7 h 45 du Vendéspace, arrivée 17 h 45 à la Roche sur Yon pour la parade finale.
Merci à Cité Radieuse et Mazorka, mes fidèles compagnons qui m’aident à préparer ce rallye exceptionnel.

Rallye des ambassadeurs : 41 inscrits au 19 avril. voir le programme détaillé ci dessous. Pensez à vous inscrire maintenant c’est au vu de ces inscriptions que l’on peut avancer dans l’organisation des boucles.

Soit 57 VE et 1 gaz sur le VET..il y a encore un fort potentiel, de nombreux forumistes et Acoziens se sont pas encore inscrits. Pour mémoire 109 VE ont franchi le Gois en 2016.

Pascal85

 

Le site officiel VET 2017

http://www.vendee-energie-tour.com/ Relayez sur les réseaux sociaux !

Pré-programme Vendée Énergie Tour 2017.

Date : du 14 au 24 juin 2017, évènements professionnels du 19 au 22, 2 èmes assises nationales des carburants alternatifs le 23, rallye et fêtes de la mobilité le 24 juin, pique nique ACOZE le 25.

Lieu :

Au centre du département. Quatre territoires sont impliqués : Les Herbiers, Les Essarts et la Roche-sur-Yon et son agglomération (13 communes), la communauté de communes Vie et Boulogne.

Objectifs :

Sensibiliser à la transition énergétique, échanger des expériences, découvrir des territoires en véhicule électrique, fêter la mobilité durable…

Partenaires premium :

EDF, ENGIE, ENGIE Ineo, ENEDIS, Crédit Mutuel Océan, Région des Pays de la Loire, Département de la Vendée, Caisse des Dépôts et Consignations

Partenaires organisation :

Villes des Herbiers, La Roche sur Yon, Venansault, L’Hermenault, Château d’Olonne, Le Poiré sur Vie, La Couture, communauté de communes ou d’agglomération de la Roche sur Yon agglomération, Vie et Boulogne, Pays des Herbiers et plusieurs communes de ces intercommunalités.

Soutien communication :

Ouest France, TV Vendée, radios locales, AVEM, AVERE, Green solution, LEAF France Café
supplément gratuit Ouest France dimanche 18 juin.

Déclinaison :

– Evénements professionnels du 14 au 22 juin : programme

Conférence Crédit Mutuel Océan sur la mobilité décarbonée (animée par moi) le 14 juin à Luçon,

Animation mobilité durable au Super U de Saint Jean de Monts 16 et 17 juin

Journée GNV poids lourds au lycée Roza Parks (ex Kastler Guiton) de la Roche sur Yon (seul établissement de Vendée bac Pro chauffeur routier) avec plateau d’essai d’un tracteur GNV, débats, pose de la première pierre de la station GNV de la Chaize le Vicomte le 19 juin

Promotion du plan de déplacements inter entreprises Pays Yonnais 19 20 21 et 22 juin, nombreuses animations et tables rondes

journée Vendée French Tech le 22 juin…lien entre la E mobilité et un territoire labellisé French Tech

– Deuxièmes assises des carburants alternatifs (électricité, gaz et hydrogène), le 23 juin aux Herbiers, théâtre Pierre Barouh à l’Espace Herbauges, salle de 460 places. Les assises sont organisées par la Région des Pays de la Loire et le SyDEV.
Les participants auront une partie des frais de repas à régler (20 euros). Horaires de 9 h à 19 h. Je ne connais pas pour le moment les modalités d’inscription en ligne. Programme en construction.

– Deuxième fête de la mobilité durable à la Roche sur Yon le 24 juin de 10 h à 18 h. La première édition en 2015 avait été très réussie avec un grand succès populaire, nombreuses animations à 4 et 2 roues

Programme :

10h-19h – Place Napoléon

Village exposition :

  • Exposition et essais de voitures, motos, scooters électriques
  • Exposition, démonstration et essais de vélos, vélos à assistance électrique, trottinettes, hoverboard, gyropode, driftryke, monoroue….
  • Village de partenaires

Animations :

  • Mini motos électriques pour les enfants de 8 à 12 ans par Sébastien Saphores « Off Road » déjà vu à Saint Gilles Croix de Vie en 2016
  • Un atelier pour comprendre son empreinte carbone
  • Simulateur d’éco-conduite
  • Piste d’éducation à la sécurité routière
  • Atelier Brico Vélo par le Centre Vélo
  • Initiation à la pratique de Vélos à Assistance électrique par le Centre Vélo

16h – Parade des véhicules du rallye des ambassadeurs rue Clemenceau

17h 45 – parade des véhicules du défi 300 km

18h 15 – Remise des prix du Vendée Energie Tour

Renault France présentera des véhicules exceptionnels, a minima le show car formula E Renault e Dams.

– Cérémonie inaugurale du VET au Vendespace le 23 juin 20 h

Réception officielle des équipages et formalités d’inscriptions définitives TVE le vendredi soir 23 juin à partir de 18 h (inscriptions) et 20 h réception au Vendéespace, le mini Bercy Vendéen.

 En première nationale (on ne sait pas si équivalent Européen) présentation au grand public et la presse d’un véhicule exceptionnel made in Vendée…où l’histoire rejoindra le futur…
Un magnifique endroit équipé d’une simple prise de charge mais alimentée par énergie solaire (Wattway) Voir sur chargemap.
Parc fermé possible sur le site.
– Deuxième rallye des ambassadeurs le 24 juin dans le Pays Yonnais et la communauté de communes Vie et Boulogne , Inscriptions ouvertes à 150 VE sur le site du VET.
Départ le samedi matin du Vendespace ou autres sites en groupes de 20 véhicules environ vers des circuits de 50 à 60 km qui vont prochainement être comuniqués. Arrêts, animations, visites, contacts avec la population.

Parcours 1 (départ du Vendéspace)

  •  1er arrêt à Le Poiré-sur-Vie à Valdéfi
  • 2ème arrêt à Les Lucs-sur-Boulogne à l’Historial de la Vendée
  • 3ème arrêt à St Etienne-sur-Bois à l’Ecogîte

 Parcours 2 (départ du Vendéspace)

  •  1er arrêt à La Ferrière à la Fédération de Pêche de Vendée
  • 2ème arrêt à l’église de la Chaize-le-Vicomte
  • 3ème arrêt à la poterie de Nesmy

 Parcours 3 (départ d’Aubigny)

  •  1er arrêt au Moulin de Rambourg de Nesmy
  • 2ème arrêt à Chaillé-sous-les-Ormeaux
  • 3ème arrêt à la Mairie de Fougeré

 Parcours 4 (départ du Vendéspace)

  •  En contruction

 Parcours 5 (départ du Vendéspace)

  •  En construction
Déjeuner en commun vers 13 h 15 à Venansault dans la salle communale.
Période de recharge libre de 17 h à 19 h 30/20 h et départ vers la concentration d’Essarts en Bocage pour regroupement vers 20 h 21 h.
Souvenir de l’édition 2015, 6 juin, arrivée de 150 véhicules électrique en centre ville de la Roche sur Yon. Parade de véhicules électriques rue Clemenceau.
– « Défi 300 km » le  24 juin départ fictif du Vendespace, départ réel du centre ville du Poiré sur Vie à 9 h 00 : ouvert sur invitation à une vingtaine de propriétaires expérimentés propriétaires de véhicules à grande autonomie (nouvelle Zoé, I3 Rex, Tesla,…) véhicules hydrogène (Toyota Mirai, Hyundai Ix35 fuel Cell…) qui feront un tour sud du département sans recharge.
La moyenne horaire imposée sera de 50 km/h, le temps de conduite sera de 6 h, retour vers 17/18 h à la Roche sur Yon, compatible avec l’autonomie des nouveaux VE. Ouverture, à titre exceptionnel, à 5 à 10 VE à plus petite batterie et qui devront charger en route.
Pause café brioche en front de mer à Tanchet (Château d’Olonne), pause apéritive à La Couture,  déjeuner champêtre et animé à l’Hermenault, pause rafraichissement à la Chaize le Vicomte.
Cité Radieuse et Mazorka ont préparé avec moi  un circuit qui valorise le patrimoine paysager, touristique, économique et les infrastructures de production d’énergies renouvelables du SyDEV et de sa SEM Vendée Energie (éoliennes, centrales photovoltaïques, route solaire…).
 – Concentration nationale de véhicules électriques le 24 juin en soirée à Essarts en Bocage, objectif au moins 300 VE La concentration va constituer une animation de la grande fête de l’été communale exceptionnellement déplacée pour fusionner avec le VET.
Moule frites dans le parc du château, animations de la fête (principalement musicale puisqu’à la base c’est la fête de la musique) plus les nôtres, séance de cinéma en plein air « Pedal Ciné » par Ludikenergie animation jamais vue en Vendée, drift Trike, course de velomobile par les cycles JVincent…et peut être le show de moto trial électrique de Julien Perret (Urban Trial Show)
Et cerise sur le gâteau, évènement unique en France, une promenade en VE au clair de Lune. Départ du convoi à 22 h 45 pour 10 km en invitant les Essartais à monter à bord des véhicules.
La soirée devrait être sponsorisée par Direct Energie car c’est dans cette commune qu’est installée l’équipe cycliste pro. Des contacts sont en cours avec le PDG et JR Bernaudeau. Ne vous attendez pas à voir Thomas Voeckler, il sera en compétition.
en photo l’ex nationale où devraient être stationnés les VE
La soirée sera belle et festive ! Je ne connais pas le programme complet de la fête de l’été du comité des fêtes, je le communiquerai dès que possible mais ils sont très motivés par cette arrivée de centaines de VE. Je compte sur vous !!!

Hébergement

Voir rubrique dédiée et partenariat avec Campilo.
Pour ceux qui viendraient passer la semaine en Vendée je leur conseille de séjourner sur la côte au Sol à Gogo à Saint Hilaire de Riez comme en 2016 (facilité de recharge) puis de se rapprocher le We de la Roche sur Yon (trop loin des sites du VET).

Et le dimanche le pique-nique

D’au revoir de l’ACOZE en un lieu agréable près de la Roche sur Yon (vallée de l’Yon vers Nesmy par exemple) où la rivière devient plus sauvage et progresse dans un petit chaos granitique.
…où il est bien apprécié que les Régions et terroirs soient représentés par des produits locaux !

Pour discuter du VET2017 vous pouvez poster ici http://renault-zoe.forumpro.fr/f111-vet2017


  • 1

COMPTE RENDU DE LA PRÉSENCE DE L’ACOZE AUX PORTES OUVERTES RENAULT DU DIMANCHE 2 OCTOBRE 2016

2

Par une très belle journée, sur le terrain d’aviation d’Haguenau (Bas-Rhin), la concession locale RENAULT GRASSER de Schweighouse sur Moder organisait des portes ouvertes pour présenter leurs nouveaux modèles, avec essais sur piste. Sauf la ZOE40 qu’il n’était possible de découvrir qu’au Salon Automobile de Paris.

L’ACOZE, représentée par Yves, Joëlle, Clément, Victor et moi-même, disposait d’une place pour son stand, a été cordialement invitée. Cela nous a permis de nombreux échanges entre les commerciaux dans un premier temps et les personnes intéressées par la zoé ensuite.

Le cheminement adopté était le suivant : les personnes venant se renseigner sur notre stand était ensuite dirigées vers les commerciaux pour essai d’une ZOE sur la piste. Et inversement (si !si !), après l’essai sur piste, les commerciaux nous adressaient leurs « futurs clients » intéressés pour des informations complémentaires d’utilisation.

Nous n’avons pas chômé !

1

Grâce à Yves, la presse locale a fait un très bon article sur l’ACOZE (voir ci-dessous) et j’ai eu l’occasion de présenter l’ACOZE sur le site grâce à une interview réalisée par Madame Huguette DREIKAUS, chroniqueuse très connue sur les ondes alsaciennes et dans le journal « les dernières nouvelles d’Alsace ».

Le bilan pour la concession RENAULT fut positive, car quelques commandes fermes ont abouties.

La responsable markéting en a profité pour nous donner une liste de véhicules ZOE en stock dont sa concession souhaite vendre ou louer avant l’arrivée de la ZOE40, cette liste est disponible par MP sur notre site. Un geste commercial sera fait à un membre de l’ACOZE, voire à une personne informée par notre biais.

3

Le rôle pédagogique de l’ACOZE auprès du public, lors de ces manifestations est apprécié par les commerciaux. Les Constructeurs Automobiles fabriquent des véhicules, les Commerciaux les vendent,  leur rôle n’est pas éducatif. Mais cette nouvelle mobilité, que représente le véhicule électrique, a besoin d’être expliqué au grand public, notamment pour éviter des déconvenues. L’utilisation d’un VE ne se calque pas tout à fait sur les habitudes d’usage d’un VT.

En conclusion, nous souhaitons aider d’autres partenaires automobiles avec qui il y aurait la même ambiance de confiance réciproque, voire avec des marques différentes, comme cela se passe déjà avec le BMW local (Bas-Rhin).

Dernières Nouvelles d’Alsacedna


  • 1

1er Catalan Electric Tour

Les 1 et 2 Octobre 2016 a eu lieu le premier Catalan Electric Tour organisé par notre ami Bob Morandeira (Bob66), infatigable défenseur de la cause de la voiture électrique.

Jean-Noël de l’acoze a eu le privilège de participer à ce rallye.
Il nous raconte ici son périple.

Arrivée à Figueres en Espagne vendredi soir, un hôtel est réservé pour nous, après avoir déchargé les bagages nous nous rendons donc à la mairie où un point de charge est prévu afin de faire l’appoint.
Nous retrouvons Bob (Bob66) et Christophe (TomC)

Puis retour à l’hôtel pour un bon dîner et nous sommes tout de suite dans l’ambiance : convivialité et multilinguisme au menu. Very Happy
Une constante de ce rallye sera d’ailleurs une bonne humeur sans faille, attisée tout le long du parcourt par une bande de joyeux drilles en Tesla.

Après une (trop) courte nuit retour à la mairie où un petit déjeuner nous attend ainsi que les médias et les élus locaux.

16 équipages sont présents : 6 Zoe, 1 Leaf, 1 Soul EV, 1 C0, 1 I3, et 6 Tesla.
Une E Mehari était prévue mais le propriétaire n’avait pas été prévenu que la batterie (Bolloré) devait rester en charge, elle était donc en panne. Evil or Very Mad  Evil or Very Mad

1ère étape :
Départ pour Perpignan (60 km) via La Jonquera (pas le temps de déguster les spécialités locales   Embarassed  ) et le Perthus (pas le temps de faire des emplettes  Embarassed ).

Arrivée à Perpignan porte Notre Dame, nouvel accueil chaleureux, boissons pour les chauffeurs et appoint pour les véhicules (la prochaine étape sera plus chaude).
Premier problème un des conducteurs de Tesla est parti de Figueres avec 120 km d’autonomie  Rolling Eyes  , charge lente, je laisse mon CRD qui autorise 20 A.

La C0 s’arrête là : le conducteur a peur de ne pas pouvoir monter au Pas de la Caze

2ème étape :
Prochaine étape Font Romeux, (seulement) 89 km mais 1900 m de dénivelé, mise en garde de l’organisation, nous partons donc prudemment, mais rapidement nous nous rendons compte que ça passe facilement, donc nous forçons un peu l’allure.
J’ai consommé 14 kWh
Charge dans un local municipal sur une P32 avec un adaptateur qu’on nous a fourni au départ.


Un peu théâtrale, non ?

Christophe, Philippe et Guy me rejoignent, le temps de prendre un verre et je leur laisse la place.

3ème étape :
C’est parti pour Le Pas de La Caze. Arrivée à 2200 m avec un passage à 2300 m et 48 km, encore une fois ça passe assez facilement, la fin se fera donc sur un rythme soutenu (avec un bon rock pour donner le tempo), en doublant même quelques thermiques poussives. Razz
Arrivée dans le brouillard, en sens interdit (merci Rlink), accueil néanmoins chaleureux de la Police locale cheers , je me gare à côté d’une Jaguar XK140 et d’une Maserati (décidément je me retrouve au milieux de voitures anciennes, voir Rallye de Normandie).  La I3 et une Tesla sont en charge, je ne me suis pas trompé.

Consommation depuis Perpignan : 22 kWh.

4ème étape :
Bob et Christophe m’ont rejoint, il me reste 23 % de charge, le Pas d’Envalira est à 2400 m et 5 km, après c’est de la descente jusqu’à Andore la Vieille, je pars donc confiant.
Petite photo au col pour marquer le coup et c’est reparti.

C’est donc à 3 que nous ferons toute la descente jusqu’à la prochaine étape.
La brume s’est levée et nous pouvons, tout à loisir profiter d’un paysage merveilleux.
Christophe et Bob me sèment dans Andorre la Vieille, ils foncent allègrement en passant plusieurs radars, j’ai levé le pied, je me suis rendu compte que le Rlink n’affiche pas les bonnes vitesses Evil or Very Mad , je me suis donc fait semer.
Arrivé au parking réservé à côté du Parc Central.
Plusieurs Tesla sont arrivées ainsi que la Leaf et les Zoe, mais la I3 a abandonné et il manque une Tesla.
Surprise : il y a des tas de matériaux devant les armoires électriques qui ne fonctionnent pas.
Nous partons donc à la recherche de bornes, par chance il y a pas mal de 22 kW, même si elles ne sont pas répertoriées sur ChargeMap.
Entre temps Bob a réussi à dénicher un électricien et plusieurs voitures pourront charger tranquillement toute la nuit sur le parking Very Happy

Un policier local nous a aidé à nous brancher et nous nous sommes rendus compte que son badge n’était pas utile, n’importe quel badge fonctionne.
L’accueil de la Police Andorrane a été parfaite

Retour au parking où la dernière Tesla vient d’arriver ………. sur un plateau  Razz . En fait le conducteur était un peu joueur et voulait tester les capacités de sa voiture, il est tombé en panne à 800 m du point le plus haut.

Nouveau dîner très chaleureux à l’hôtel et à nouveau une (trop) courte nuit.

5ème étape :
Départ à 8 h je retourne faire un petit à-point : la veille j’ai guidé plusieurs voitures vers une borne et  raccompagné des gens à l’hôtel, quelques dizaines de km tout au plus mais 162 km nous attendent pour rejoindre Viladecavalls et ça me fait un peu peur malgré les 1000 m de dénivelé négatif avec quand même un passage à 1914 m.
En fait, encore un fois, ça passe tranquille, elle m’étonne vraiment cette Zoé. sunny

Je pars donc bon dernier et je suis bloqué par une course à pied (je suis abonné, voir aussi le Tour de Normandie)
A la douane je suis les indication du Rlink et encore une fois ce n’était pas le bon choix Evil or Very Mad  Evil or Very Mad , je suis arrêté par les policiers Espagnols qui s’étonnent que je passe par là, ils m’apprennent que les autres sont passés 20 minutes avant. Du coup ils en profitent pour demander à voir mon moteur et me posent des tas de questions, compliqué, je ne parle pas Espagnol ………
Toutes les Zoe auront suivi cette route Evil or Very Mad  Evil or Very Mad  Evil or Very Mad

Pas de problème jusqu’à Viladecavalls par de jolies petites routes et il me reste plus de 40 km à l’arrivée.

Il manque la Soul et une Tesla.

Recharge (solaire, panneaux + batteries) et déjeuner dans une usine de fabrication de bornes, et comme toujours accueil excellent.

6ème étape :
Le temps de quelques photos et nous repartons vers Barcelone.

Accueil sous l’arc de Triomphe Passeig de Sant Joan où se tient une grande exposition de la mobilité, à nouveau les média et interview de Bob.


Ah non celle-ci ne faisait pas partie du rallye

Visite des stands et c’est bientôt le temps des adieux, Bob nous remet un beau diplôme.

Retour à l’hôtel à Figueres, comme ce n’est pas cher et très confortable, autant en profiter.
Je profite d’une borne Ilbil 43 kW, comme ça je n’aurai pas à charger à Perpignan pour le retour.

Enfin retour sur Nantes, j’en profite pour visiter les Châteaux de Queribus et Peyrepertus et Cucugnan et Rennes le Château mais je n’ai pas vu les curés.
Jolis parcours dans les gorges de Galamus, mais j’ai eu un peu peur d’avoir pris trop d’assurance avec la Zoe. Embarassed

cheers  cheers Un très grand Bravo à Bob, Nicolas et tous les adhérents de Lame66 qui ont fait un super boulot avec le peu de moyen dont ils disposent cheers  cheers


Allez salut Bob et à l’année prochaine !


  • 1

Les rencontres de l’ACOZE avec les Constructeurs, au Mondial de l’automobile de Paris, octobre 2016.

Le 7 octobre, « 12,5 » membres de l’ACOZE ont décidé de se retrouver sur le Salon : Christophe (zoeilvert), Yves (Bug Dany), Blaise (cameleon), Joëlle (gavzel), Patrick ( tontonPatrix), Frank (breton), André (pixel), Jean-Jacques (JJP), Fred (fred.leudon), Pascal ( pascal85) et Alain (alainrvt). Dommage pour ich et soen85 (pas encore acoziens) que nous n’avons pu rencontrer.
Tous ont été cordialement invités à échanger avec les différentes responsables des marques RENAULT, PEUGEOT et de la société SODETREL.

blaise_imgp8029_07102016

D’abord « rendons à César, ce qui appartient à César », nous remercions Pascal qui nous a permis, par ses relations professionnelles, à favoriser les rencontres avec Mr. Alexis CHEVALIER (directeur commercial RENAULT France), messieurs Alain MONTAGNARD (directeur commercial PSA) et Charles-Henri STYGER (business manager VE PEUGEOT) et Mme Juliette SIMON (directrice générale de SODETREL).

blaise_imgp8044_07102016

Une autre rencontre préparée par Alain a permis la présentation d’autres membres de l’ACOZE à Mr. Arnaud LEBRUN (directeur de DIAC Location Batterie) et à quelques associés de son service.

Autant les contacts avec PEUGEOT, SODETREL et DIAC Location furent constructifs, autant celui de RENAULT fut en demi-teinte.


Résumés des entrevues

PEUGEOT

PEUGEOT est très intéressé par notre démarche, même si leur projet de VE ne verra pas le jour avant 2019. Toutefois ce projet parait intéressant, car PEUGEOT veut fabriquer une base modulaire qui servirait à équiper tous les segments VE et VT. Cette base modulaire aura la possibilité d’accueillir, au choix, un bloc moteur électrique, hybride ou essence/diesel. L’avantage en est une diminution des coûts de production. Pour les VE, cette base serait équipée d’une batterie nouvelle génération à plus grande autonomie.

blaise_imgp8060_07102016

Ceci leur permettrait de mettre sur le marché une série de véhicules à prix très attractifs en tenant compte, et c’est très important, de la suppression éventuelle de l’actuel bonus.

PEUGEOT veut anticiper pour que tout soit prêt le jour de l’arrivée de ces nouveaux modèles, en informant les concessions sur les spécificités des versions électriques et en communiquant vers le public. C’est dans ce registre que L’ACOZE pourrait jouer un rôle en leur permettant de faire remonter les remarques des utilisateurs des autres marques de VE.

Nous leur avons remis des exemplaires de flyers et des disques horaires de recharge que nous distribuons lors de manifestations autour du VE. Matériels qui les ont beaucoup intéressés.

DIAC Location

C’était plus une rencontre cordiale entre individus de bonne volonté, cependant un échange fructueux s’est établi entre Fred (créateur d’un système de contrôle du R-LINK actuel) et un ingénieur de l’équipe DIAC chargé de l’évolution technique de la batterie de la ZOE, nous en saurons plus ultérieurement.

blaise_imgp8020_07102016

Nous leur avons appris comment chaque utilisateur de ZOE peut se renseigner sur l’état de santé (SOH) de sa batterie, grâce à l’application CanZE et du dongle OBDII. Quant aux échanges entretenus depuis des lustres, ils en seront renforcés.

Nous remercions d’ailleurs Mr. LEBRUN de nous avoir fournis des entrées gratuites au Salon, ainsi qu’à Mr. CHEVALIER.

SODETREL

En présence de sa directrice, nous avons pu constater son fort désir de développer le réseau de bornes de recharge sur le territoire, par des bornes rapides sur autoroutes et de bornes accélérées dans les communes. Elle est consciente des zones désertiques, elle-même utilisatrice journalière d’un VE, mais se heurte aux politiques locales et aux difficultés d’approvisionnement en électricité du réseau électrique. Elle a pu nous fournir des explications concernant l’interopérabilité et leurs choix sur les abonnements. Pour rentabiliser leurs réseaux de bornes de recharge, ils sont obligés de passer par l’abonnement qui leur permet d’asseoir leur investissement et qui permet aux abonnés de payer moins cher la recharge. A contrario, les non abonnés subiront des prix de recharge plus élevés, mais restant dans les prix de la concurrence, l’utilisation de la carte bancaire sera officialisée prochainement.

blaise_imgp8041_07102016

A titre information, le staff alsacien a déjà amorcé des relations avec SODETREL depuis plus de six mois sur l’aire du Haut-Koenigsbourg, le problème pour SODETREL est de connaître la rentabilité de l’usage de cette borne unique rapide et de la possibilité d’intéressement à la question des propriétaires de la station (ce qui n’est pas le cas actuellement) avant d’en augmenter le nombre. C’est une situation qui se rencontre dans d’autres régions également.
Mme SIMON nous a donc confirmé que les remarques diffusées sur les réseaux sociaux les renseignent efficacement pour progresser et qu’un renforcement avec l’ACOZE serait un plus.
D’ailleurs un nouveau projet sur l’Alsace proposé par l’ACOZE en partenariat avec SODETREL va être mis à l’étude très prochainement et nous souhaitons que cela serve d’exemple sur d’autres points stratégiques de recharge de VE en France.

blaise_imgp8043_07102016

RENAULT

Que dire ? Nous dirons que l’ACOZE devra continuer à construire des relations locales au niveau de chaque concession. La Direction de RENAULT n’étant pas maître, et c’est un paradoxe, de la gestion de ses concessions.

blaise_imgp8059_07102016

En gros, le chiffre des ventes est le principal atout avec la satisfaction du client, mais les à côtés comme les mises à disposition des bornes de recharge et les projets de communication avec les utilisateurs……..ne sont pas des priorités, mais dépendent directement des finances propres aux concessions ! Ce ne sont pas les propos que nous avions reçu en début d’année avec Mr. BERTHIER.

blaise_imgp8058_07102016

Par exemple, nous avions le projet qu’à chaque nouveau possesseur de ZOE soit donnée une information sur le bon usage des bornes de recharge sur la voie publique. Information indiquant que l’emplacement devant les bornes n’est pas une place de parking, mais une place de recharge à libérer aussitôt le plein réalisé (comme pour les pompes à essence). Mais RENAULT, constructeur de véhicule, n’a pas pour vocation un rôle éducatif (dixit).

Sinon, le temps étant trop court entre les rendez-vous, nous n’avons pas eu le temps de nous renseigner sur les autres stands tels BMW, VW. Sauf un petit tour chez TESLA et OPEL .


En conclusion, cette journée restera un pas supplémentaire pour l’ACOZE de se faire connaître officiellement.

blaise_imgp8061_07102016

 Contributions: Joëlle, Alain, Yves, Blaise


Diaporama


  • 1

LES JOURNEES BIOBERNAI 2016

affiche_2014   biobernaiLes 16, 17 et 18 septembre, le Salon de l’Agriculture Biologique en Alsace organisait sa 13ème édition du BIOBERNAI placée sous le signe du thème : l’Ecomobilité.

Des conférences, dont une réalisée par l’ACOZE, des essais de véhicules (BMWi3, motos, vélos et trottinettes électriques), des rencontres et échanges avec des acteurs privés, associatifs et institutionnels ont permis d’initier le public vers un changement des us et coutumes traditionnels.

Malgré le temps maussade, environ vingt mille visiteurs, répartis sur les 3 jours, ont savouré (aussi au sens propre) ce salon, qui était varié en produits locaux et ateliers (230) de toutes sortes, dont 12 spécifiquement liés à l’Ecomobilité.

Un grand jeu concours organisé par la SNCF permettait de tester ses connaissances en matière d’écomobilité et de gagner des lots offerts par les exposants partenaires du jeu, dont l’ACOZE faisait partie : nous avions deux lots : 1 week-end en NISSAN LEAF et 1 week-end en RENAULT ZOE (en liaison avec des concessions locales), pour info notre partenaire local BMW (dont un des collaborateurs est membre de l’acoze) proposait aussi un lot d’un week-end en BMW i3. L’avantage de ce jeu est que les visiteurs intéressés étaient obligés de prendre physiquement contact dans les différents stands pour obtenir la réponse.
sans-titreEn ce qui nous concerne, sur le questionnaire, en indiquant le visuel du panneau d’interdiction de stationner avec le panneau « interdit sauf », la question était la suivante : « D’après ce panneau, seules les voitures électriques peuvent stationner ? Vrai ou Faux ? »

Je vous laisse répondre, les véétistes chevronnés ! LOL !
(Un indice par analogie : « Peut-on stationner son VT devant une pompe à essence… pendant que l’on fait ses courses? »)

Nous avons constaté que ce panneau mérite une précision, car tous conducteurs confondus (même de VE !), seuls 10% ont bien répondu.

De cette constatation, l’ACOZE va proposer à la DSCR une modification de ce panneau qui finalement génère des incivilités finalement pas toujours volontaires, mais manquant de bon sens tout de même.

acoze
Huit membres locaux de l’association ont mené des discussions tambour battant.  Nous avons rencontré des gens prêts à passer au VE mais se posant pleins de questions sur l’autonomie, bien sur, mais aussi sur les possibilités de recharge à domicile, au travail, sur la voie publique, apprenant qu’avec leur vieux diesel ils auraient 10.000€ de bonus…,  et d’autres roulant déjà en VE depuis plusieurs mois mais ignorants l’appli Chargemap, le dépannage gratuit 24/24, la non fiabilité de l’information de l’ODB sur l’autonomie restante… Un gros travail de communication reste encore à faire. Bien qu’intéressés par le VE, les français ignorent son univers. Idem pour certains concessionnaires qui ne transmettent pas les bonnes informations, fort probablement par méconnaissance.

Une de nos membres (Joëlle : Premium-VE) a pu profiter de l’occasion pour présenter sa TESLA en location, qui a suscité beaucoup d’intérêt. Elle pourra nous dire ultérieurement si cela aura été bénéfique.
ap  tesla
Nous étions associés à CHARGEMAP, AUTOMOBILE-PROPRE et PREMIUM-VE qui nous ont d’ailleurs sponsorisés : merci à eux.

Un nouveau membre à adhéré à l’association et vraisemblablement d’autres suivront.

Ces trois jours ont été très bénéfiques pour l’association, notamment en contacts futurs, nous commençons à être connus !

Les journées furent intenses, de 10 H à 20 H, mais sont passées très vite.

Si ce thème de l’écomobilité est reconduit l’année prochaine, nous reviendrons peut-être. Néanmoins, nous demanderons alors que notre stand soit situé près de ceux des modèles des VE exposés.
logo   chargemap-300x69    premium-ve

Contributions: Alain Revault, Yves Duverneix


  • 1

Participation à la 1ère édition du Normandie Énergie Tour du 16 au 18 septembre 2016

Tout d’abord le parcours pour nous rendre à Caen, un peu chaotique ! Sad

Le vendredi 16 nous devons passer par Angers à Terra Botanica pour assister au Forum de l’énergie du Siéml (très intéressant mais c’est un autre sujet)
Charge à 80% à Terra Botanica sur une prise 16 Ampères, personnel très sympa : j’ai du bricoler mon Elpa qui disjonctait, ils m’ont prêté le matériel nécessaire.

Nous devrions être à l’enregistrement à Caen au plus tard à 17 h 30, j’ai expliqué à l’organisateur du rallye mon problème, il nous attend jusqu’à 21 h, Zoe Foret doit me faire un résumé du briefing.
Départ de Terra Botanica vers 16 h direction Chateau Gontier, 48 km seulement mais je préférais assurer parce qu’ensuite les bornes sont assez rares.
A Chateau Gontier très bon accueil à la station Total, le temps d’aller boire un café et nous repartons mais je me rend compte que nous ne sommes pas rechargé à 100 %.
Direction le Leclerc de Mayenne pour un complément mais, las, la borne est en panne (problème de réseau informatique) nous repartons donc en vitesse réduite en direction de la prochaine étape : Condé sur Noireau.
Borne Mobisdec, nous avons une carte fournie par les organisateurs du rallye, la charge fonctionne parfaitement, le problème c’est qu’il est 19 h 30, qu’il faut que nous rechargions et qu’il reste 49 km.
Nouvel appel à l’organisateur qui nous donne rendez-vous à 7h 30 samedi matin.
Nous en profitons pour dîner dans un très bon resto pas très loin de la borne.
Nous arrivons finalement à Caen vers 23 h le temps de recharger la Zoe près du Mémorial pour qu’elle soit pleine le lendemain matin et nous partons à l’hôtel.

Puis le Rallye

A 7 h nous sommes sur l’esplanade de la mairie, il y a une borne à proximité, nous profitons donc de notre avance pour donner un petit coup de charge supplémentaire.

Arrive un des organisateur du rallye qui nous donne les numéros, le road-book est une sacoche contenant divers petits cadeaux.

Nous allons nous garer sur l’esplanade où viendront s’aligner une soixantaines de véhicules.

Petit déjeuner dans la mairie (c’est l’occasion de faire connaissance avec Zoe Foret), dernières consignes, petits cadeaux de la Mairie de Caen et c’est le départ pour un périple de 200 km ponctué de questions sur les sites à découvrir.

Nous partons en 2ème position direction l’Abbaye aux Dames puis Ouistreham.
Ca commence mal nous nous trompons de route dans Caen.

1ère étape Eglise Notre Dame de Dive sur  Mer première surprise : c’est le marché et tout le centre est interdit à la circulation à cause du marché, nous cherchons un parking et là seconde surprise il y a déjà plein de concurrents d’arrivés ???
Visite de la très belle église, réponse aux question, nous achetons une brioche aux pralines (spécialité locale) et nous prenons un café.

2ème étape en direction de la mairie d’Hermanville sur Mer, très joli parcours en bord de mer en suivant les plages du débarquement.
Nous sommes bloqués par le passage d’une course à pied et tout le long du parcours il y a de nombreuses fêtes dans les villages, c’est plutot sympa et nous n’avons pas décidé de faire un temps canon, donc nous profitons.
Arrivés à Hermanville sur Mer on nous offre à nouveau des boissons et des viennoiserie, il y a une borne devant la mairie, nous en profitons pour faire un complément de charge, une personne du Sdec nous explique que 22 kW partagé ça ne fait que 9 kW (en vérifiant elle délivre 8 kW, le technicien me dit qu’il va essayer de percer ce mystère)

3ème étape en direction Ryes, nous suivons toujours le bord de mer et nous arrivons près d’une joli petite église dans la campagne.
Nouvelle question qui nous donne l’occasion de discuter avec les autochtones.

4ème étape direction Bayeux.
L’arrivée est prévue sur le parking des autobus, nous avons failli en percuter un qui sortait en trombe, le parking est plein nous devons être dans les derniers, ce qui est bizare c’est que personne en nous a doublé.
Nous retrouvons Zoe Foret avec qui nous déjeunons dans l’abbatiale, déjeuner très bien organisé et bon repas. Lui a déjà visité le musée où se trouve la tapisserie et part visiter la cathédrale.
Visite du musée, la tapisserie est impressionnante et très belle, pour un objet de 1000 ans c’est extraordinaire.

5ème étape en direction de l’abbaye de Juaye Mondaye à travers la campagne par des petites routes agréable, dommage le temps s’est obscurci.
Visite de l’église de l’abbaye et vue sur les bâtiments annexes (encore quelque chose qu’il faudra retourner visiter)

6ème étape direction Falaise, nous longeons le château, sur le parking beaucoup de voitures anciennes (Ferrari, Type e, Ac Cobra Etc..), nos serions-nous trompé de rallye ?
Juste le temps d’assister à une démonstration de levage de pierres grace à une cage d’écureuil et nous nous rendons sur le bon parking près de la Fontaine d’Arlette (Epouse de Robert le Magnifique, mère de Guillaume le Conquérant)
Au moins là il n’y a pas d’autres VE, donc il y a un peu d’espoir que nous soyons remonté au classement (ou alors nous sommes complètement dans les choux).
Nous sommes rejoins par Zoe Foret et nous en profitons pour discuter un peu.

7ème et dernière étape retour sur Caen et le parc des expositions toujours par des petites routes de campagne.
Je pense qu’il va nous manquer quelques kilomètres, nous nous arrêtons donc à Potigny pour prendre quelques kW.
Encore une bizarrerie, la borne ne délivre que 8 kW bien que nous sommes le seules à être branchés.
Nous sommes bientôt rejoints par Zoe Foret qui a aussi décidé de faire un petit complément, lorsque nous nous débranchons sa charge passe à 22 kW, bizarre, bizarre !

Arrivée à la Foire de Caen à 17h 02, ça va, nous sommes dans les temps mais nous sommes loin d’être les premiers.

Il pleut donc les résultats seront donnés dans un des halls de la foire, initialement prévue à 17 h 30 l’annonce se fera finalement à 19 h pour cause de retard des concurrents et quand nous sommes partis il y avait encore des concurrents qui arrivaient.

Le retour :

Après avoir à nouveau discuté avec Zoe Foret et son épouse (Quelles pipelettes ces Acoziens) nous reprenons la direction de Rennes à 132 km.
Nous avons décidé de faire étape à Guilberville pour un complément de charge, nous étions à peu près à 60 % en partant de Caen.
Pas de problème, la borne fonctionne très bien, nous décidons donc de partir à la recherche d’un restaurant mais il y a juste un bar ouvert qui ne fait même pas de sandwiches, coup de chance il y a une petite fête pour financer les écoles, belle aubaine, nous en profitons pour casser la croûte et boire un verre.
Nous repartons vers Rennes, grosse surprise sur les 40 premiers kilomètres Zoe consomme plus de 25 kWh en moyenne sur la 4 voies, nous mettons donc le limiteur sur 80 km/h et arrivés à Cesson il nous reste 31 km d’autonomie (les mystères de la Zoe).
Arrivé à Rennes, première borne à Cesson 43 kW en panne, nous nous rabattons sur la borne BioCoop, également à Cesson, mais elle ne délivre que 3 kW, troisième tentative sur la borne d’Intersport à Chantepie, juste un bouton à appuyer et elle nous délivre les 22 kW espérés, ouf.
Retour à la maison Zoe ne consomme plus que 12,2 kWh de moyenne.

Conclusion :

Rallye très bien organisé, accueil plus que chaleureux et organisateurs très compréhensifs.
Seul point noir : temps imparti beaucoup trop court, mais ça donne vraiment envie de revenir et nous n’avions qu’un regret c’est de ne pas pouvoir rester le dimanche pour profiter un peu plus de la région.

Contribution: Jean-Noël Delion


  • 0

Consultation Régionale sur la feuille de route énergétique de la Région Pays de la Loire

Le 8 septembre 2016, les acteurs de la stratégie régionale de transition énergétique des Pays de la Loire ont planché sur les pistes à suivre. Jean-Noël était là pour l’ACOze.

9 h 30 Ouverture de la séance par Monsieur Bruno RETAILLEAU Président de la Région en présence de Monsieur Jean-Louis Etienne (invité d’honneur).

Rappel sur la nécessité d’intervenir suite aux différents aléas climatiques récents : (sécheresse, tempêtes, canicule, inondations etc….)

Nécessité de réinventer un mode croissance respectueux des matières premières et créateur d’emplois.

Rappel de la stratégie régionale de transition énergétique :
Diviser par deux la quantité d’énergie consommée à l’horizon 2050, par quatre les émissions de gaz à effet de serre, stabiliser la consommation électrique et produire l’équivalent en volume avec des énergies renouvelables issues du territoire, réduire fortement la dépendance du secteur des transports à la consommation de pétrole, telle est l’ambition partagée de la transition énergétique en Pays de la Loire à l’horizon 2050.

9 h 45 Intervention de Monsieur Henri-Michel COMET Préfet de le la Région PDL

De gauche à droite Messieurs Bruno RETAILLEAU, Henri-Michel COMET et Jean-Louis ETIENNE

Monsieur Comet insiste sur le poids de l’action humaine et sur une volonté nationale dans une démarche pour modifier la production, la consommation et les modalités de vie.

Il rappelle la volonté du territoire de progresser vite et fort.

10 h 00 Intervention de Monsieur Jean-Louis ETIENNE explorateur, grand témoin de la journée.

Tous les pays sont concernés mais il y a une grande difficulté à faire comprendre les enjeux climatiques :

Les phénomènes climatiques sont perçus par les populations mais elles ne les appréhendent pas dans leur globalité par manque de perception des données scientifiques.

Il rappelle les mécanismes de la régulation climatique, soulignant que le CO2 ne représente que 0,03 % de la couche atmosphérique et que le moindre apport lié à l’activité humaine est donc considérable.

Il souligne d’autre part la nécessité de passer d’une « énergie de stock (énergies fossiles) à une énergie de flux » (solaire PV, solaire TH, éolien, biomasse, énergies marines) qui représentent un gros potentiel mais difficile à exploiter.

Il insiste sur l’importance des investissements dans la production d’énergies renouvelables et dans les mesures d’économie d’énergie.

Chacun doit être efficace dans sa zone d’influence !

10 h 30 Table ronde « Etat des connaissances sur le climat et impacts en pays de la Loire »

11 h 15 Table ronde « Bilan énergétique des Pays de la Loire et perspectives économiques de la transition »

12 h 15 Intervention de Monsieur Laurent GERAULT (Vice-Président Environnement, Transition énergétique et croissance verte et du logement) « La feuille de route régionale de transition énergétique, un plan d’actions territorial à construire ensemble ».

Les cinq piliers de la feuille de route feront l’objet de premiers travaux en atelier l’après-midi. La Région affirme son ambition d’être la première de France au titre du développement de la mobilité électrique.

Conclusion par Monsieur Maurice Perrion Conseiller Régional Président de la commission Territoires, ruralité, santé, environnement, transition énergétique, croissance verte et logement.

13 h 30 Ateliers :

Production ENR
Efficacité énergétique, construction réhabilitation des bâtiments.
Innovation/stockage de l’énergie.
Mobilité durale.
Développement des réseaux intellignets.

Mobilité durable :

Les débats sont introduits par des témoins.

Expérience bus GNV 1) Semitan par Monsieur Stéphane BIS Directeur infrastructures et développement Semitan. 2)

Motorisation Bio GNV
2015 100 % de bus GNV à la Semitan
3 sites de distribution
80GWh de consommation équivalent à 4000 logements
Avantages et inconvénients des bus GNV  :
Emissions polluantes contrastées
Pas d’émissions de particules
Diminution importantes des émissions de Nox
Bus un peu plus cher que les bus diésel
Coût équivalent au diésel
Prix du GNV très bas
Contraintes d’entretien
Formation du personnel (l’utilisation des bus GNV nécessitant une utilisation différente des bus diésel)
Le Bio GNV est un peu plus cher que le GNV soit un surcoût pour la Semitan d’environ 750 000 €

La mobilité électrique en pays de la Loire à travers l’expérience du Sydev 3) en Vendée par Monsieur Pascal HOUSSARD Directeur général du Sydev.

Présentation de l’action de la Vendée et du Sydev  et ses résultats :

Une politique de soutien de la mobilité électrique initiée en 2012, ambitieuse, cohérente et concluante :

– Création d’une IRVE  4) : 76 bornes installées, 12 000 recharges effectuées en 2015, un rythme de 18 000 en 2016, 1 000 ème carte d’accès au réseau délivrée en août 2016, plus de 800 véhicules électriques immatriculés, un taux de part de marché de 2,3 % à la fin du premier semestre 2016, top 3 France. Nombreux points de recharge installés par des opérateurs privés sensibilisés par l’action du SyDEV.

– Actions de communication : communication régulière via les médias, opérations de promotion : Vendée Energie Tour 2016 succédant au Vendée Electrique Tour 2015 et 2014. Manifestations ciblées public professionnel et grand public, participation active sur les réseaux sociaux de la communauté de propriétaires de véhicules électriques.

  • Fédération des acteurs : création d’une association Vendée mobilité électrique transformée en Vendée mobilité durable, liens étroits établis avec les réseaux commerciaux.

Evolution de la mobilité électrique automobile dans les 5 prochaines années :

– Une autonomie accrue des véhicules : de 150 km en moyenne aujourd’hui à 400 km sur route dans les années à venir.

– Plus de véhicules sur le marché, une offre multipliée par 5, des prix en baisse

– Des puissances de charge accrues

– Une mobilité zéro émission encouragée par les pouvoirs publics

D’une mobilité « frileuse » découlant d’une autonomie réduite des véhicules on va rapidement entrer dans une mobilité sans limite dès lors qu’elle sera encouragée et facilitée par un système de recharge performant et adapté.

Le besoin de mobilité va s’appuyer plus qu’avant sur l’existence d’une infrastructure diffuse permettant d’effectuer sans contraintes excessives des déplacements de moyenne et grande distance. La pertinence de cette infrastructure contribuera à la fréquence des déplacements Zéro Emission. Il conviendra donc de veiller à la cohérence régionale de cette infrastructure publique et privée et à son dimensionnement au besoin.

Compte tenu de la progression des puissances de recharge et de leur impact potentiel sur l’équilibre du réseau de distribution la Région et tous les acteurs engagés dont les syndicats d’énergie travailleront à la mise en œuvre du grand réseau intelligent SMILE 5) ( http://www.smartgrids-cre.fr/index.php?p=smile-bretagne ).

D’autre part la croissance du marché des VE doit s’appuyer sur :

La pédagogie de la transition énergétique et du VE en concertation avec les acteurs régionaux.
Une infrastructure visible et connue.

Un schéma directeur régional concernant :

  • le principe de déploiement départemental et interdépartemental
  • les conditions d’accès
  • un modèle tarifaire unique
  • la complémentarité Transport Publics Transports Privés

Propositions retenues :

– Pole d’incitation du Bio GNV

– Invitation à la mutualisation (ouverture des stations de recharge des transports collectifs aux entreprises et aux particuliers)

– Accompagnement d’un point de vue technique pour se convertir au GNV

– Communiquer pour la mobilité des VP GNV

– Définir les objectifs de développement du VE en amont du schéma de déploiement des bornes de recharge.

– Inciter à l’implantation de bornes de charge lentes sur les sites de « stationnement long » (entreprises, sites touristiques)

– Adapter la capacité des parkings P+R 6) pour favoriser l’inter-nodalité et prévoir la présence de bornes de charge des VE

– Mettre en place un volet de suivi des indicateurs de la SRTE 7) sur le mix énergétique

– Etudier la solution éthanol

– Prévoir aussi un schéma qui prévoit aussi un déploiement des stations hydrogène ou bioéthanol.

– Définir des objectifs chiffrés sur le mix énergétique des transports publics

– Aider au développement du VE dans les entreprises.

– Incitation à tester les véhicules à énergie douce à travers le covoiturage.

Les présidents des syndicats  d’énergie  réunis avec le conseiller régional en charge de la transition  énergétique

Le transport fluvio-maritime ayant une importance considérable dans la Région PDL (Façade Atlantique et bassin de la Loir demande a été faite pour un atelier de travail spécifique sur ce type de transport.

Smartgrids :  http://www.smartgrids-cre.fr/index.php?p=definition-smart-grids
VP, VT, VE : Véhicule Particulier par opposition aux Véhicules Utilitaires, Véhicule Thermique (Essence, Diesel, Gaz), Véhicule Electrique

1) GNV : Gaz Naturel pour Véhicules
2) Semitan : Société d’économie mixte des transports en commun de l’agglomération nantaise
3) Sydev : Syndicat Départemental d’Energie et d’Equipement de la Vendée
4) IRVE : Intfrastructure de Recharge des Véhicules Electriques
5) SMILE : Smart Ideas to Link Energies (Région Pays de la Loire)
http://www.smartgrids-cre.fr/index.php?p=smile-bretagne

6)  P+R Parking plus Relais ( parkings situés près d’arrêts de transports en communs pour faciliter l’internodalité )
7) SRTE : Stratégie Régionale de Transition Energétique (Région Pays de la Loire)
http://www.troisieme-revolution-industrielle-agricole-pays-de-loire.fr/wp-content/uploads/2015/01/Note_position-CCIR_130115_SRTE.pdf

Contribution: Jean-Noël Delion


  • 0

« Une borne de recharge sur le parking de mon entreprise : Pourquoi ? Comment ? » – L’ACOze était présente sur le site HAGER, fabricant de solutions de recharge.

Monsieur GRANDJEAN, directeur de programmes/Services mobilité/Infra et Com du Pôle Véhicule du Futur a organisé le 7 septembre 2016 après midi une conférence sur la recharge dans l’entreprise et sur la voie publique au sein de l’entreprise HAGER d’Obernai.

hager

Une quarantaine de personnes, dont 2 membres de l’ACOZE, Alain et Yves, y étaient conviés : des représentants d’entreprises diverses, des chefs de projet, l’EDF, la toute jeune association « ALSACE MOBILITÉ ÉLECTRIQUE » (nous l’avons découverte !) en partenariat avec AVERE en la présence de Mr. TOULEMONDE son président et aussi président d’ENEDIS (électricité en réseau), FRESHMILE en la présence d’Arnaud MORA son président, La Poste, des enseignants de lycées professionnels…

Monsieur GRANDJEAN a fait une présentation rapide du Programme ADVENIR qui est en fait une grosse « usine à gaz » (terme employé par lui-même !)

Ce programme ADVENIR, qui a débuté le 05 septembre 2016, piloté par AVERE-France, est financé à hauteur de 15,6 millions d’€, permettant de créer 12.000 points de recharge, de 2 prises chacun. Il va couvrir pose et fourniture du matériel à raison de :
– 50% des 5.700 points sur les parkings en résidentiel collectif
– et 40% des 6.300 points sur les parkings des entreprises.
Les demandes se font par l’intermédiaire d’installateurs labellisés. Le mieux étant de choisir un prestataire qui offrira un Package : définition des besoins en bornes, installation, gestion opérateur des datas recueillis, maintenance.

La démarche complète est expliquée ici : http://www.avere-france.org/Site/Category/?arborescence_id=172
Voir aussi: https://mon.advenir.mobi

Si vous estimer que l’entreprise, dans laquelle vous travaillez, pourrait s’équiper en bornes de recharge, c’est le moment de leur en parler.

Monsieur KRAEMER, directeur technique de HAGER a présenté l’entreprise HAGER :
2 milliards de CA, implantée 29% en France, 27% en Allemagne, 24% sur le reste de l’Europe et 20% hors Europe.

Il a très bien exposé les nouveaux besoins en bornes de recharge exprimés par la montée en puissance du VE. Mais il explique que cela va être un « marathon » sur de nombreuses années. Actuellement dans le Monde, sur 90 millions de voitures seulement un demi-million sont électriques.

Leur base de réflexion est qu’en Europe 8 millions de foyers disposent de deux voitures et que les entreprises équipent leur flotte en véhicules électriques. Il y avait des exemples de chefs d’entreprises qui sont venus témoigner de leur expérience.
Il a aussi présenté les produits HAGER disponibles sur le marché en fonction de la nécessité et de la façon de les gérer : micro-paiement pour des parkings d’employés, paiement par interopérabilité pour le public d’où la présence de FRESHMILE en mesure de présenter leur savoir-faire…..réel ! L’utilisation de leur borne, en dehors de carte RFID, peut de faire simplement avec un Smartphone en flashant un QR-CODE.

HAGER est en partenariat avec RENAULT pour une nouvelle utilisation des batteries dont le SOH est en dessous des 75%, pour créer des unités de stockage d’énergie renouvelable. Le plus pour Renault est le fait de rester propriétaire, à part entière, de ses batteries.

Ayant remarqué qu’actuellement bornes et voitures communiquent par un langage équivalent au « morse », HAGER est train d’étudier un système intelligent de reconnaissance de charge par courant porteur CPL, ce qui éviterait toute intervention de la part de l’utilisateur au  moment des recharges, et qui éliminerait le problème des multicartes. Ce système est déjà mis en place chez TESLA, sauf que le volet paiement est à rajouter au dispositif. Ce système intelligent pourrait fournir juste l’énergie nécessaire de recharge en fonction de l’énergie restante dans les batteries et laisserait le choix au client sur le montant de l’opération.  Ce « Smart-Paiement » permettra aussi de régler le TIPP que réclamera indéniablement l’État, un jour.

A l’issue, des échanges très fructueux pour l’association se sont faits avec HAGER et FRESHMILE. Ils attendent des remontées de remarques de la part des utilisateurs de VE.  Peut-être auront-ils des sondages à nous proposer. Nous avons insisté pour que les entreprises s’équipent de bornes pour les employés, surtout pour ceux, qui habitant en immeuble en ville, ne peuvent recharger à domicile mais pourraient le faire pendant les heures de travail. Plusieurs chefs d’entreprises avaient l’air intéressé. Notre rôle a été de leur dire que le fait de proposer des points de recharge sur le lieu de travail donnera au VE la possibilité de mieux se développer.

Le problème, a priori pas insoluble, est que ce service risque d’être considérer comme un avantage en nature. Dixit, « Il ne faudrait pas que ceux roulant en diesel réclament l’installation d’une pompe à essence ! ».  Un forfait mensuel, demandé aux employés qui utilisent les bornes, pourrait régler ce problème.

En ce qui concerne les puissances à mettre à disposition, HAGER est clair :
Dans les entreprises où les véhicules « dorment » pendant les heures de travail: 3,5 ou 7kW suffiront. Là où il existe une flotte de VE : 22kW seront nécessaires. Tout en restant raisonnable sur la charge du réseau électrique. Les bornes rapides sont trop chères pour les entreprises, sauf exception.

En discutant, M. Kraemer nous fait à fait remarquer que Tesla, en implantant son réseau de SuperCharger, est entrain de prendre les meilleurs emplacements, là ou le réseau électrique est le plus robuste, près des transformateurs. Laissant aux autres les sites d’implantation plus lointains, nécessitant des surcouts importants d’infrastructures.


Contribution: Alain Revault – Yves Duverneix


  • 2

Retour sur le Vendée Energie Tour, périple alsacien

COMPTE RENDU DE L’EPOPEE DU TEAM ALSACIEN  A L’OCCASION DU VET 2016

Cinq acoziens d’Alsace : Christophe (Zoeilvert), Yves (Bug Danny), Joëlle (Gavzel), Blaise (Caméléon) et Alain (Alainrvt) ont décidé de participer à cette grande rencontre du véhicule électrique en Vendée début juin.

Au départ, tout le trajet était prévu en véhicule électrique de la marque TESLA.

A Nantes, Yves, s’étant inscrit au rallye, louait une ZOE et faisait équipe avec Blaise.

Joëlle et moi-même nous avions décidé de tenir le stand ACOZE.

Pour des raisons indépendantes de notre volontée, l’idée de la TESLA fut abandonnée au profit du TGV, en réservant un billet version « tribu » donc très économique.

Christophe, lui  a choisi la route avec sa voiture thermique (il est excusé !) pour des raisons  personnelles et a offert sa contribution en amenant toute la logistique de présentation du stand ACOZE (tente, Windflag, paperasseries diverses). Le temps ne lui a  pas du tout été favorable, puisque son parcours traversait les zones inondées (Loiret) et il a perdu plus de 5 heures, mais le moral étant au beau fixe (normal, c’est le président), le 2 juin au matin il était au rendez vous des prémices de la manifestation.

Le 2 juin, le reste de l’équipe alsacienne, dont le  premier court trajet qui était déjà prévu en électrique (VE personnel), du fait des grèves et le  décalage de l’horaire du TGV, se fit pour certains en RER et un autre en bus…thermique. L’avant-veille, toujours en raison des grèves, j’avais pu réserver un VTC TESLA pour le trajet gare de l’Est / gare Montparnasse, car le métro était devenu une impasse pour des raisons de grèves et de sécurité suite aux inondations dans les sous-sols de Paris. Finalement, nous avons appris que toutes les TESLA étaient réservées et que n’aurions qu’une thermique pour nous véhiculer, mais au moins nous étions sûrs de rejoindre l’autre gare.

Notre TGV est parti à l’heure de Strasbourg, mais a subi un petit retard dû aux mouvements sociaux qui a pratiquement été rattrapé. Le trajet entre les deux gares s’est bien effectué, c’est après que ça s’est gâté, gare Montparnasse pas de train disponible de suite, le hall d’accueil était en surpopulation !

Notre TGV annoncé, tout ce beau monde s’est jeté littéralement dessus, ce qui a provoqué un engorgement rendant le départ impossible (plus aucune place assise disponible !), il a fallu attendre 20 minutes pour que la SNCF débloque un nouveau train , mais le TGV étant toujours en surcharge, nous avons rejoint (debout pour certains d’entre nous) Nantes en 3 heures au lieu de 2 heures.

Arrivés en gare de Nantes, une partie des stations de notre TRAM étaient en grève, donc « pedibus jambus » sur plus d’un kilomètre avec traversée d’une manifestation CGT (encore calme) avec CRS.

Puis le « nirvana », transport en ZOE jusqu’à St Gilles-Croix-De-Vie, notre « croix » était derrière !

Arrivés à St Gilles, nous avons retrouvé Christophe, pu faire enfin connaissance avec d’autres Acoziens et aussi  avons participé au pot d’accueil offert par Le  LECLERC d’OCEANIS.

Apéro à L'OcéanisLa soirée s’est poursuivie par des retrouvailles et ce fût l’occasion de mettre un visage sur des pseudos.

soirée improvisé chez Robert di Bob66

Le 3 juin, démarre par l’animation du stand ACOZE ( PHOTOS) dans l’enceinte du LECLERC, en majorité tenu par Joëlle et moi-même, tandis que le reste de l’équipe parti s’inscrire au rallye en ont profité pour distribué des disques ACOZE et des flyers.

Stand OcéanisStand Océanis

Bilan, 5 nouvelles inscriptions de membres à l’ACOZE, une bonne quinzaine de personnes renseignées et a priori intéressées dont une qui vaut une anecdote . Une charmante dame, « chaud patate » pour acquérir/louer une ZOE vient prendre, pendant ¾ d’heure des renseignements précis, nous l’envoyons derechef sur le stand RENAULT tenu par de jeunes commerciaux. Au bout de 30 minutes, cette brave dame revient désespérée, je cite «  le commercial ne peut pas ouvrir la trappe de recharge ! » Ni une ni deux, je prends quelques flyers et j’accompagne cette personne sur le stand, et en effet j’ai constaté très rapidement que le jeune commercial ne connaissait pas la ZOE, il n’avait reçu aucune formation ! Avec diplomatie, j’ai fourni les bons renseignements devant l’auto et instruction du commercial qui m’a été TRES reconnaissant , l’ACOZE lui est connue maintenant. La future cliente est partie satisfaite.

Cette journée s’est terminée par un bon restaurant de la région ou quasiment tout les membres de l’ACOZE présent sur le VET ont put faire un peu mieux connaissances.

Les Acoziens du VETRestaurant

Le 4 juin, une partie du team alsacien a fait le rallye.

Blaise_IMGP6689_04062016Joëlle et moi, nous avons tenu le stand ACOZE dans le village. Nous avons donc participé au rallye sur 500 mètres, le temps que nos collègues concurrents (Yves et Blaise) nous aident à monter la tente auprès de celle du SYDEV85, pour ceux qui ne nous ont pas vus. Cela commençait mal, pas de table  prévue, que l’on s’est fait prêter par le service technique de la ville, croisé par hasard. Un deuxième se présentait, seulement quelques flyers se battaient au fond de la caisse, et je suis parti en quête d’une photocopieuse, finalement trouvé dans une boutique de voyages, ou une personne m’a fourni gratuitement des photocopies de nos flyers en échange du dépôt sur le village du VET, de ses flyers de publicité, bon troc.

Après cet intermède, cela a été relativement calme, linéaire dirons-nous, jusqu’à l’arrivée massive de tous les intervenants vers 15h00. Nous avons eu droit à tout, des super fans à l’anti-tout (anti nucléaire, anti-ve, anti-auto) bref la panoplie habituelle/ Joëlle et moi ne nous sommes pas ennuyés.

Stand village VETPuis « cerise sur le gâteau », l’antenne radio locale, RCF VENDEE, est venue vers 11h00, me demander si une audition de présentation de l’association serait possible vers 15h30. Pour préparer son interview, je lui ai donc donné des flyers.

A 15h30, après le directeur de communication de NISSAN, j’ai donc eu l’honneur de présenter l’ACOZE et de donner des recommandations pendant 15 minutes.


RCM_Interview_AlainVers 19h30, remballage du matériel dans la nouvelle « DACIA électrique » de Christophe ! LOL !

Le 5 juin, l’ACOZE et qui voulait, s’est retrouvé pour un pique-nique au Lac du Jaunay ou la rive gauche en à fait courir plus d’un.

 

Le 6 juin, retour au bercail s’est effectué sans problème, avec un plus, nous avons pu avoir notre taxi TESLA  entre les deux gares à Paris, car bien sûr notre TGV direct Nantes – Strasbourg avait été annulé en raison de mouvements sociaux.

Blaise_IMGP6785_06062016Récit par AlainRvt

 


Archives