COMPTE RENDU D’UN TRAJET ALSACE – FRANCHE COMTE (340 km) EN RENAULT ZOE40 VERSION Q90.

  • 0

COMPTE RENDU D’UN TRAJET ALSACE – FRANCHE COMTE (340 km) EN RENAULT ZOE40 VERSION Q90.

En juin 2015, j’avais réalisé ce même parcours en ZOE Q210 (modèle 2013) dont le compte-rendu est plus loin sur ce blog ACOZE.

 

Grâce au prêt de ce véhicule, avec seulement 35 kilomètres au compteur, opéré par la concession RRG d’Illkirch-Graffenstaden (Alsace) dans le cadre de relations particulières avec l’ACOZE, j’ai pu me rendre compte par moi-même de l’évolution de ce véhicule depuis 4 années.

 

Avec mon épouse, nous avons choisi de réaliser ce parcours dans les pires conditions de recharge, un jour férié (Ascension) pour l’aller et un dimanche pour le retour.

Nous avons constaté que, d’un part l’autonomie n’est plus du tout un souci et que d’autre part les bornes Corri-Door sont opérationnelles. J’ai utilisé mon badge FRESHMILE. Nous avons la chance de n’avoir rencontré personne sur les bornes, donc leurs utilisations furent immédiates.

Nous avons opté pour une seule recharge au premier tiers du parcours à l’aller, et une seule recharge au deuxième tiers pour le retour.

 

Après une recharge complémentaire avec alignement des cellules (100%), l’ODB m’indique 302 km et après un « reset show-room »: 360 km (pour une Q90, je le rappelle).

 

Voici à présent la chronologie des relevés pendant les voyages :

JEUDI de l’Ascension : conductrice mon épouse,

9h00 : départ de Wasselonne (Alsace), direction Pfastatt (borne rapide Corri-Door SODETREL de l’Intermarché), 118 km, dont 20 km de nationale et 100 km d’autoroute à 100 km/h maximum.

11h00 : arrivée sur le site de recharge, très facile d’accès grâce au GPS embarqué.

 

Reste 58% de batterie,186 km d’autonomie restante à l’ODB, 42 % à recharger, temps de charge indiqué à l’ODB : 1h10 !

Un service de restauration ouvert 7/7 jours est situé à 200 mètres.

Après 44 minutes de recharge (8,80 euros, avec FRESHMILE à 1,10 euro les 5 minutes), j’arrête la recharge à 95% ce qui me donne une autonomie théorique à l’ODB de 274 km, donc 88 km d’autonomie récupérés à l’ODB.

Il nous reste à parcourir : 220 kilomètres. Petit rab au cas d’une déviation !

11h 50 : départ pour la destination finale : Bletterans (Franche Comté), 220 km dont 30 km d’autoroute à 100 km/h maxi et 190 km de nationale à une allure économique (style de conduite permanent).

13h00 : pause repas de 20 minutes au bord de la Loue, 75 km effectués (restent 179 km à l’ODB).

16h00 : arrivée à destination après 7 heures de route et 340 km, en thermique on met exactement le même temps avec la même conductrice. Les 20 minutes de pause auraient pu être incluses au moment de la recharge, mais l’information sur Chargemap était insuffisante.

Restent 53 km à l’ODB et 17 % de batterie, vitesse moyenne : 62 km/h, consommation moyenne :14,2 kW/h/100, note 75/100. Consommation totale : 41 kWh (48 kW dont 8 kW de récupération), 221 km consommés pour l’étape 2.

 

Branchement du câble de raccordement occasionnel (CRO) sur une prise 8A, verdict 23h25 pour 83% à recharger qui se traduit en 25 heures avec l’alignement des cellules.

Conclusion : sans la recharge intermédiaire, l’autonomie totale ODB ( consommation étape 1 : 186 km, récupération charge : 88 km, consommation étape 2 : 221 km) était de 307 km pour un parcours mixte d’autoroutes et de nationales. La façon de conduire est idéale, car peu de consommation inutile et très sécurisante. Avec une R90, les 350 kilomètres auraient été dépassés.

Dimanche : conducteur votre serviteur, donc conduite plus énergique, mais expérimentée avec 4 ans de ZOE Q210 et R240 !

ODB après recharge 302 km, et reset show-room: 361 km.

10h15 : départ de Bletterans (Franche Comté), direction Belfort (borne rapide Corri-Door SODETREL du Leclerc), 190 km de nationale.

 

 

12h30 : pause repas de 25 minutes au bord de la Loue, 130 km effectués (212 km à l’ODB restent 56% de batterie).

14h00 : arrivée sur le site de recharge très facile d’accès toujours grâce au GPS embarqué.

 

Reste 33% de batterie, 120 km d’autonomie restante à l’ODB, 67% de batterie à recharger, temps de charge indiqué à l’ODB : 1h55.

 

Un service de restauration 7/7 jours situé à 200 mètres nous fait patienter.

Après 49 minutes de recharge (9,90 euros), j’arrête la recharge à 91% ce qui me donne à l’ODB une autonomie théorique de 255 km, donc 120 km d’autonomie récupérés à l’ODB.

Il nous reste à parcourir 150 km, gros rab en cas de déviation !

14h50 : départ sur Wasselonne, 150 km dont 30 km de nationale et 120 km d’autoroute à 108 km/h   (vitesse volontairement plus élevée qu’à l’aller).

16h55 : arrivée à destination après 6h40 et …338 km (itinéraire différent, mais plus sympathique). Les 25 minutes de pause auraient pu, comme à l’aller, être incluses dans le temps de recharge, mais l’information sur Chargemap était aussi insuffisante.

 

Restent 89 km à l’ODB et 33% de batterie, vitesse moyenne : 66,2 km/h, consommation moyenne :15 kW/h, note : 74/100. Consommation totale : 42 kWh (51 kW dont 9 kW de récupération).166 km consommés pour étape 2.

 

Branchement sur ma Walbox de 3 kW (16A) : temps de charge pour 67% à recharger : 10h10 et 11h15 avec le réalignement des cellules.

 

Conclusion : sans la recharge intermédiaire, l’autonomie totale ODB (consommation étape1 :241 km, récupération charge :120 km, consommation étape2 :166 km) était de 272 km sur un parcours mixte avec une vitesse plus élevée sur autoroute. Si le parcours n’avait été que de la nationale, l’autonomie aurait gagné 50 kilomètres de plus (comparaison de l’expérience acquise avec ma propre voiture R240), donc les 300 km sont dépassés.

Conclusion générale

Même par jours fériés et dimanche, sans recherche particulière d’économie et en respect avec les limites de vitesse du Code de la Route, ce style d’escapade est parfaitement jouable agréablement, sans stress particulier avec ce type de véhicule. Il faut juste prévoir sur l’itinéraire une possibilité de recharge avec un plan B tout de même, en cas de fréquentation, d’incivilité ou de panne de la borne de recharge.

Rien ne sert de rouler vite sur l’autoroute, l’écart est minime et de plus l’influence de l’expérience de conduite d’un véhicule électrique joue considérablement sur l’autonomie théorique puisqu’à l’arrivée l’ODB indiquait une différence de 40 km sur un parcours au kilométrage identique mais pas réalisé à la même moyenne et plus de récupération en kilowatts.

Le choix se porterait sur une R90, car elle dispose d’une plus grande autonomie, d’une recharge plus rapide « à la maison non équipée », et d’un temps de recharge quasiment semblable sur une borne rapide (20 minutes de décalage seulement en faveur de la Q90) et d’un prix inférieur de 500 euros actuellement.

L’association ACOZE renouvelle ses remerciements au RENAULT RETAIL GROUPE d’Illkirch-Graffenstaden pour la mise à disposition gratuite de ce véhicule.

Contribution: Alain revault


Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partenaires

Freshmile

PlugSurfing

Altima

EP-Tender

Ecomotion

Prochains évènements

Aucun évènements prévu pour le moment.

Nos documents

Tableaux charge

Flyers

Disques de recharge

Suivez-nous sur Twitter

Archives