Escapade en Allemagne à bord d’une TESLA de location

  • 1

Escapade en Allemagne à bord d’une TESLA de location

Du 14 au 16 juillet, nous avons décidé de récupérer nos petits enfants chez notre fille résidant dans la banlieue de Bonn, en voiture électrique. Donc, notre choix s’est porté sur la location de la TESLA 70D de la société locale (Saverne) : Premium VE. Nous avions l’honneur d’être ses premiers locataires.

L’itinéraire

L’itinéraire aller comme celui du retour sera : Wasselonne – Hochfelden – Haguenau – Lauterbourg – A65 ( proximité de Landau) – A61 ( proximité de Mainz) – A48 (passage sur la Moselle) – E3 (axe Francfort – Köln) : 370 kms avec une durée prévisionnelle de 4 heures. Sur cet itinéraire sont implantés uniquement deux Superchargers TESLA : sur la A61, à Waldlaubersheim à 240 kms, et sur la E3 à Mogendorf à 340 kms.

Récit avec photos

13 juillet fin d’après-midi

Prise en charge du véhicule, constitution du contrat très simple, toutefois prévoir avant avec sa banque, l’autorisation éventuelle de dépassement bancaire due à la valeur élevée de la caution, émise sous la forme d’une empreinte bancaire (somme prélevée non débitée), la carte bancaire GOLD est vivement conseillée. Prévoir un montant plus élevé que la caution.

Après c’est l’inspection du véhicule (aisée, car en présence d’un véhicule neuf) suivie des consignes d’utilisation très claires données par le loueur-propriétaire, et enfin, c’est la prise en main de la TESLA jusqu’à la maison.

Image01

Image02

Image03

Image04

14 juillet, départ vers 8h00

Vitesse de croisière : 115 km/h très rarement au-dessus. Autonomie moyenne : 380 km. Dans le premier quart du parcours limité à 90 km/h, l’affichage a indiqué : 470 km d’autonomie.


Image05Après 240 km effectué, et vers 10h45, arrêt pour la première recharge au Supercharger à Waldlaubersheim (très bien indiqué sur le GPS), il restait 122 km d’autonomie.Image06


Image07Consommation moyenne : 17,5 kWh.


Image08
Le Supercharger arrête la charge automatiquement à 90%
(la charge « voyage » programméedans l’auto correspond à 100%).


Image09Un point de restauration et une station carburant sont à proximité.


Après 50 minutes de charge effectuée, pause repas comprise, départ vers 11h30. Après 100 kms et vers 12h30, une charge complémentaire est opérée à Mogendorf, à proximité d’un point de restauration et d’une station carburant. Cette recharge n’était pas nécessaire, mais prévue dans le cas d’une balade familiale locale.

Nous avions souhaité faire uniquement un arrêt à Waldlaubersheim pour le retour.

Image10Image11

Après une charge jusqu’à 90% d’une durée de 20 minutes, départ pour la destination finale située à 35 kms. Durée du trajet dans sa totalité : 5h10 avec les deux pauses ( 4h45 sans la deuxième pause).

15 juillet, Ballade sur Bonn et les bords du Rhin avec toute la marmaille

C’était le premier déplacement en véhicule électrique pour ma fille (mes petits enfants connaissaient déjà la ZOE) : gros succès évidemment. Quelques contacts avec des voisins et des connaissances ont été faits localement, inutile de préciser l’engouement pour ce véhicule, même un propriétaire d’AUDI A6 Quattro a lâché un « sehr schön, warum nicht ! ( très belle, pourquoi pas !). J’ai ressenti un intérêt naissant sur le véhicule électrique après diverses explications de ma part.

Bon encouragement !

Image12Image13

Image14

16 juillet : retour au bercail ( autonomie restante affichée : 250 kms)

Image15Départ vers 8h30, passage de quelques « baustelle » (travaux de voirie), NDA : une autoroute allemande sans « baustelle » n’existe pas depuis des lustres : c’est devenu une coutume. Une première recharge, comme prévu, au Supercharger de Waldlaubersheim ( autonomie restante : 120 kms, comme à l’aller) : 45 minutes de recharge mettant à profit une petite pause casse-croûte avec les enfants.

Sur place une autre TESLA en charge. Son propriétaire, un allemand vient échanger une discussion avec moi : sympa!

Sa destination est en Bavière pour ramener sa petite fille, à sa fille.  Il disposait d’une S85 rouge depuis 18 mois et en est très satisfait, il ne décolle pas non plus des 110/115 km/h sur autoroute qui lui autorise une autonomie de 400 km, suivant l’humeur.

Image16

La deuxième recharge avec arrêt repas à l’AUCHAN de Schweighouse-Haguenau

Restait 100 kms d’autonomie. Comme le véhicule est équipé du chargeur 22kW, pour refaire le plein avec la prise T2 (la prise CHADEMO était utilisée par une NISSAN LEAF), la voiture avait besoin de1h45 de recharge. Disposant d’un créneau de temps d’une heure, j’ai dû arrêter la charge à 78% effectuée. Vers 16h00, véhicule propre, nous avons rendu l’auto à son loueur-propriétaire avec 50% de charge restante (clause dictée dans le contrat) et 840 kms effectués.

Conclusion

Nous avons été charmés par ce véhicule : c’est la classe !

Rouler sur grande distance principalement sur l’autoroute dans le silence : c’est la panacée !

Les pauses recharge n’ont pas été un problème grâce aux Superchargers fonctionnels et à la borne 24/24,7/7 de l’AUCHAN. Nous étions prêts à refaire le trajet en sens inverse dans la foulée : aucune fatigue, pas d’acouphènes, même chez les enfants !

Pour les férus de technique, j’ai pu tester le système d’autopilotage dont le véhicule est équipé, c’est bluffant et très agréable, toutefois dès que le trafic est très dense, il est préférable de revenir à la conduite classique (avisstrictement personnel).

Le GPS est remarquable de simplicité de mise en oeuvre et de précision, seul bémol : la prononciation du nom des villes allemandes est sibylline ! Heureusement les indications sur les écrans (console centrale et tableau de bord)
sont très visibles et précis.

En résumé, à l’heure actuelle, la TESLA est le seul véhicule électrique à permettre ce style de déplacement (temps de voyage quasiment identique qu’en véhicule thermique en ce qui nous concerne) avec un plus : nous sommes obligés de faire des pauses qui sont bénéfiques pour la décontraction des jeunes enfants entre autre et pour la sécurité de conduite.

Opération à renouveler !

Article d’Alain REVAULT Co fondateur de l’ACOZE


1 Comment

Bug Danny

août 20, 2016at 8:25

Ce qui m’a surpris, c’est …
– le frein-régénératif plus puissant que sur la zoé, du coup on n’utilise quasiment plus les plaquettes
– le régulateur adaptatif qui fait ralentir la voiture à l’approche d’un véhicule plus lent
– le freinage automatique de la voiture, d’abord doux puis rapidement fort, lorsqu’on ne sollicite plus ni pédale d’accélérateur ni de frein. La voiture s’arrête comme si on avait eu un malaise au volant.
– une consommation à 115-120 km/h identique que sur la zoé: ~22kWh, malgré le poids de la Tesla

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partenaires

Freshmile

PlugSurfing

Altima

EP-Tender

Ecomotion

Prochains évènements

Aucun évènements prévu pour le moment.

Nos documents

Tableaux charge

Flyers

Disques de recharge

Suivez-nous sur Twitter

Archives