Quel avenir pour la recharge en centres commerciaux ?

  • 0

Quel avenir pour la recharge en centres commerciaux ?

Tags : 

Les centres commerciaux doivent s’impliquer dans la mobilité électrique

Dans le cadre de l’annonce par le Gouvernement, le 12 octobre 2020, de l’objectif affiché de « 100 000 bornes » (en réalité 100 000 points de charge, une borne pouvant regrouper plusieurs points de charge), plusieurs grandes enseignes de la grande distribution ont annoncé des investissements dans l’installation de bornes de recharge sur leurs parkings de centres commerciaux.

Zone de recharge en centre commercial

Ainsi, E.Leclerc annonce 5 000 bornes soit 10 000 points de charge d’ici 2022. Lidl, déjà bon élève avec 900 points de charge installés à ce jour, se fixe l’objectif de 2000 points de charge d’ici 2021. Système U prévoit aussi d’installer 2 000 points de charge en 2021. Greenyellow (groupe Casino) mise plutôt sur les bornes rapides et ultra-rapides (panachage de puissances de 22 kW, 50kW et 350 kW), avec 1500 bornes en projet, dont 500 dans les hypermarchés Casino. ACOZE FRANCE se félicite de ces annonces et sera attentive à leur mise en œuvre.

On note aussi des grands absents de cette série d’annonces : où en sont les projets de Carrefour et d’Intermarché ? Auchan, qui a pourtant été précurseur, avec Ikea, en installant des bornes pour Nissan dès 2013, reste tout aussi discret sur le devenir de ses bornes, dont la qualité de service est aujourd’hui inégale selon les endroits. Il est pourtant temps de se lancer dans ce grand chantier.

En effet, la loi d’orientation des mobilités (LOM) votée en fin d’année 2019 a fixé un objectif ambitieux pour le 1er juillet 2025 : une place de stationnement sur 20 devra alors être équipée pour la recharge d’un véhicule électrique dans les parkings de bâtiments non résidentiels [1]. Autrement dit, il devra y avoir au moins 5 points de recharge dans un parking de 100 places, 10 points de recharge dans un parking de 200 places, etc.

Rien que pour l’enseigne E.Leclerc, qui totalise plus de 400 000 places dans les parkings de ses centres commerciaux, c’est plus de 20 000 points de charge qui devront être installées d’ici 2025. On peut dire que l’objectif de 10 000 points de charge d’ici 2022 est un bon point d’étape.

Pour autant, ACOZE FRANCE souhaite attirer l’attention des enseignes sur l’importance de miser aussi sur la qualité, et pas seulement sur la quantité de nouvelles bornes installées.

ACOZE FRANCE a publié récemment sa vision du futur réseau de recharge rapide en France [2]. Les centres commerciaux sont idéalement placés, à proximité des grands axes, pour être au cœur de ce réseau. Il est donc important de proposer un panachage de puissances pour des usages différents : des bornes normales à 22 kW pour la recharge en courant alternatif, le temps des courses « du quotidien », mais aussi des bornes rapides ou ultra-rapide, de 50 kW à 150 kW, pour la recharge des automobilistes à l’occasion de leurs grands trajets.

ACOZE FRANCE réitère sa demande d’un schéma directeur de déploiement des bornes de recharge rapide, pour que le maillage du territoire en bornes rapides se fasse de façon cohérente entre les territoires.

La qualité de service doit aussi être au rendez-vous. ACOZE FRANCE se félicite de la publication de chartes de qualité par l’AFIREV [3], demandée de longue date par l’association. Si ces chartes sont respectées par tous les acteurs, elles permettront d’améliorer la qualité de service de la recharge. Les installateurs doivent aller plus loin, en proposant un paiement simple, à l’acte, par carte bancaire, et des tarifs transparents. L’aménagement des stations de charge est aussi importante, avec un abri pour les intempéries et le soleil, et des services à proximité (gonflage des pneus, lave vitre…). Le dimensionnement des stations devra être évolutif, et prévoir dès sa conception la possibilité d’une extension future. La signalétique devra être claire, dès l’entrée dans le parking, et devra préciser que le stationnement est réservé aux véhicules électriques, uniquement le temps de leur charge, comme ACOZE FRANCE l’a proposé récemment [2].

ACOZE FRANCE reste à la disposition des aménageurs et enseignes pour les conseiller dans leur stratégie de déploiement d’un réseau de charge de qualité.

Références :

  1. Article L113-13 du Code de la Construction et de l’Habitation.
  2. ACOZE France. Etude pour le déploiement des stations de recharge.
  3. AFIREV. Chartes d’engagement de qualité pour les opérateurs de recharge, opérateurs de mobilité et plateformes d’interopérabilité.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos documents

Tableaux charge

Flyers

Disques de recharge

Suivez-nous sur Twitter

Prochains évènements

Pas d'évènements prévus pour le moment.

Archives