Dossier Spécial : Recharge des Véhicules Électriques




TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LA RECHARGE DES VÉHICULES ÉLECTRIQUES

Lien vers de dossier complet en PDF :
Dossier sur la recharge des véhicules électriques (PDF)

INTRODUCTION

« La voiture ne charge pas à la vitesse escomptée… »
« La borne n’est pas une borne rapide, ma voiture affiche 11 kW… »
« J’ai une nouvelle Zoé, je veux faire un complément et le temps affiche 2h… »

Combien de fois n’avons-nous pas lu ou entendu des remarques du même style dans les commentaires des réseaux sociaux ou de l’application Chargemap © ?

Rouler avec un véhicule électrique ou hybride rechargeable implique d’adopter de nouvelles habitudes de conduite et un nouveau vocabulaire pour savoir de quoi l’on parle.

 




Ce que vous allez apprendre :

1 – Comprendre et connaître la capacité de votre batterie.

2 – Comprendre le type et l’importance du chargeur interne de votre véhicule.

3 – Comprendre les différents types de bornes de recharge.

4 – Comprendre et réussir son authentification sur une borne publique.

5 – Comprendre le temps de recharge nécessaire selon les situations.

6 – Comprendre et retenir les règles à adopter pour un bon usage des bornes de recharge.

7 – Glossaire.

 

DE NOUVELLES HABITUDES DE CONDUITE

Un véhicule électrique (VE) ou véhicule hybride rechargeable (VHR), contrairement aux véhicules thermiques (VT), dispose quasi instantanément du couple maximum de son moteur au démarrage. Ce couple reste constant jusqu’à ce que la puissance maximale soit atteinte.

Cette caractéristique du moteur électrique permet de supprimer la boîte de vitesses, organe complexe, coûteux et fragile, et de la remplacer par un simple réducteur à rapport fixe tout en obtenant des performances supérieures.

Les sensations nouvelles sont sans communes mesures avec ce que l’on connaît d’un VT. Le seul point commun entre tous ces différents types de véhicules, est la consommation d’énergie proportionnelle à la demande de puissance exercée sur la pédale d’accélérateur.

Le silence dans l’habitacle, la souplesse de déplacement incitent rapidement à adopter une conduite « zen », passé l’effet surprenant des accélérations vives comme si nous nous déplacions sur un tapis volant.

Un autre changement intervient lorsque l’on passe d’un VT à un VE, c’est celui de l’autonomie, d’autant plus que ces quinze dernières années ont vu apparaître des VE avec une capacité batterie relativement limitée. Regardons d’un peu plus près ces caractéristiques de la batterie. Pour les besoins d’une compréhension simple, nous resterons au stade de la vulgarisation et n’aborderons pas les caractéristiques scientifiques détaillées des composants nécessaires au fonctionnement des VE.





1 – CARACTÉRISTIQUES DES BATTERIES DES PRINCIPAUX VE ET VHR

La capacité de la batterie est la quantité d’énergie qu’elle peut stocker lors de la recharge et restituer ensuite au moteur. Cette capacité s’exprime en kWh. Elle peut se comparer à la quantité de carburant stockée dans le réservoir d’un VT.

Tableau de quelques capacités batterie des principaux VE et VHR du marché en 2018 :

Marques et modèlesCapacités Batterie
Renault Zoé (1ère génération)22 kWh (2013 -> 2016)
Renault Zoé ZE4O41 kWh (2017 ->)
Nissan Leaf (1ère génération)24 kWh (30 kWh -> Janv. 2016)
Nissan Leaf 2 (2018)40 kWh
BMW i3 et i3 Rex (60 Ah)22 kWh
BMW i3 / i3 Rex – i3S / i3S Rex (94 Ah)33 kWh
Hyundai Ioniq28 kWh
Tesla S ou X 7575 kWh
Tesla S ou X 9090 kWh
Tesla S ou X 100100 kWh
Kia Soul27 kWh (30 kWh : Janv. 2017 ->)
Opel Ampera / Chevrolet Volt (Rex)16 kWh
Opel Ampera.E60 kWh
Peugeot Ion / Citroen C-Zero16 kWh (14,5 kWh : 8/2012 ->)
Mitsubishi I.Miev16 kWh
Toyota Prius (VHR)8,8 kWh
Mitsubishi Outlander PHEV (VHR)12 kWh
VW e-Golf24,2 kWh (35,8 kWh (2017 ->)

Il y en a bien d’autres, d’autant que de nombreux modèles vont sortir dans les mois et années à venir. La tendance semble montrer que les constructeurs vont proposer des capacités batterie de 40 kWh à 90 kWh en majorité, ce qui n’empêchera pas des cas d’exception avec des capacités batterie inférieures ou supérieures selon le modèle proposé.

Retour à la Table de matières




2 – LES DEUX MÉTHODES DE CHARGE DES VE ET VHR

La batterie d’un VE délivre du courant continu (DC en anglais : Direct Current) et elle doit être rechargée par du courant continu.

Le réseau électrique sur lequel nous rechargeons nos VE est à courant alternatif (AC en anglais : Alternating Current).

Il va donc falloir transformer le courant alternatif disponible sur le réseau en courant continu pour recharger la batterie. Ceci se fait par un chargeur-redresseur.

Nous aurons donc deux cas de figure, selon l’emplacement où se situe le chargeur- redresseur :

  • Soit le chargeur est intégré au véhicule ; dans ce cas, la borne de type AC fournit du courant alternatif à la voiture,
  • Soit le chargeur est intégré à la borne ; dans ce cas, la borne de type DC fournit alors du courant continu au véhicule.

CARACTÉRISTIQUES DES CHARGEURS INTERNES DUN VE

La puissance d’un chargeur interne s’exprime en kW (notion de « débit »). Ce composant interne est soit en monophasé, soit en triphasé. Ce sont des chargeurs en courant alternatif (AC).

Par exemple, la Zoé propose 2 puissances de charge différentes selon le modèle du moteur :
◦ Moteur Renault R240 – R75 – R90 – R110 : 22 kW AC
◦ Moteur Continental Q210 – Q90 : 43 kW AC

Tous les autres modèles de VE et VHR ne proposent que des chargeurs internes AC en monophasé, à l’exception de quelques modèles qui proposent, en option, un chargeur interne AC triphasé.
◦ BMW propose, en option, pour le modèle i3 et i3S 94 Ah, un chargeur de 11 kW AC.
◦ Smart propose en option un chargeur de 22 kW AC.
◦ Tesla propose en série un chargeur AC triphasé de 11 kW AC et en option un double- chargeur de 22 kW AC, passé à 16,5 kW AC depuis le nouveau « Lifting » de la face avant (livré en série depuis les modèles mi-2017).

Les autres constructeurs équipent leurs véhicules d’un chargeur interne AC d’une puissance, de 6,6 à 7,4 kW.

Les VE plus anciens, ainsi que les VHR, disposent d’un chargeur de 3,7 kW AC (16A) maxi.

Pour compenser cette faible puissance et parce qu’une batterie se charge, en fait, toujours en courant continu (DC), la majorité des VE du marché propose en plus, une charge DC d’une puissance de 50 kW. L’exception vient de la marque Tesla qui a mis au point des chargeurs DC de 120 kW.

Le développement des modèles de VE fait que de plus en plus de constructeurs proposent ou vont proposer des puissances de charge DC supérieures allant de 80 kW à 100 kW et espèrent atteindre des puissances de 150 kW, voire 350 kW DC (Porsche Taycan).
La Renault Zoé est le seul modèle du marché à ne pas proposer de charge en DC, mais uniquement en AC, laquelle peut varier de 2 kW à 43 kW (22 kW pour les moteurs Renault).

Tableau et fiches individuelles sur les puissances de charge des VE qui recensent pour tous les véhicules du marché actuel, les différentes possibilités de recharge du modèle sélectionné en fonction de la borne choisie.

Quelques extraits de fiches de modèles populaires :

Version originale consultable sur le Blog ACOZE

Le chargeur interne va être en mesure de détecter quel est le type de câble connecté et quelle est la puissance de charge maximum disponible sur la borne.

C’est en fonction de ces paramètres que le chargeur adaptera la puissance de charge délivrée à la batterie.

La puissance de charge maximale « effective » correspondra à la valeur la plus faible des 3 puissances ci-dessous :

  • puissance maximale du chargeur,
  • puissance maximale acceptable par le cordon,
  • puissance maximale disponible sur la borne.

En fonction de ces paramètres détectés, la borne ne délivrera que la puissance qui ne dépasse pas les exigences du câble utilisé et la capacité du chargeur interne du véhicule.

Puissance de charge d’un VE en fonction de la borne.

Nous pouvons aussi ajouter que la puissance de recharge va dépendre également d’un autre composant interne, le BMS (Battery Management System), chargé de contrôler l’état de charge de la batterie et la température des cellules qui la composent.

Tous ces dispositifs vont limiter la puissance de charge tant que les conditions optimales ne sont pas réunies pour accepter la puissance électrique maximale du chargeur, sans endommager les composants de ladite batterie.

La température idéale d’une batterie pour charger se situe dans une plage de 20-25°C.

De même, une batterie vide (capacité résiduelle inférieure à 10%) n’acceptera pas non plus, de recevoir une puissance de charge trop importante (environ 5 kW).

C’est pour toutes ces raisons qu’en hiver, mais aussi lorsque la batterie a été presque totalement vidée, que la puissance de charge souvent constatée ne correspond pas à la puissance maximale du chargeur interne et que le temps estimé pourra être 4 à 5 fois supérieur au temps normalement prévu.

Enfin, au fur et à mesure que la batterie se remplit, la puissance de charge va automatiquement diminuer. Phénomène constaté à partir de 70% de la capacité de la batterie environ. Pourcentage variable aussi selon les modèles de batterie et de chargeur interne du véhicule. Pour préserver les cellules, comme la batterie chauffe lors de la charge, il faut éviter de les endommager par une puissance de charge importante trop longtemps. Au-delà de 95%, la puissance de charge n’est plus que de 1 ou 2 kW environ, pour la majorité des chargeurs internes.

Un autre phénomène apparaît vers la fin de charge, c’est l’équilibrage des cellules. Selon les caractéristiques et composants utilisés, l’équilibrage des cellules s’effectue vers 99 % de charge. C’est la raison pour laquelle un VE n’affiche plus de temps restant de charge et qu’il est possible d’attendre entre 20 min et plus d’une heure, parfois davantage.

Cet équilibrage n’est pas indispensable à chaque recharge de la batterie mais doit être fait, chaque mois environ, pour que le calculateur sache précisément l’état de capacité maximale de la batterie.

Retour à la Table de matières




3 – TYPE ET CARACTÉRISTIQUES DES BORNES DE RECHARGE

Une borne de recharge privée ou publique proposera des puissances de charge de 3,7 kW AC à 22 kW AC avec ou sans câble attaché à la borne.

On trouve aussi des bornes plus puissantes qui proposent des charges en DC de 50 kW et 43 kW en AC avec obligatoirement un câble de charge attaché à la borne. Ce sont les bornes rapides que l’on trouve généralement sur les axes routiers rapides (autoroute, voie expresse avec terre-plein central), parking de certains supermarchés.

Jusqu’en décembre 2024, la France impose les bornes dites « tri-standard », c’est à dire avec un connecteur Type 2, un connecteur Chademo et un connecteur Combo T2 CCS sur le même point de charge. Après, la norme européenne, déjà en vigueur dans beaucoup de pays européens, sera généralisée où seuls les connecteurs Type 2 et Combo T2 CCS seront obligatoires. Le connecteur Chademo ne sera proposé qu’en option, au choix du propriétaire de la borne. Par exemple, Nissan, dans certaines de ses concessions, ne propose qu’une borne rapide en Chademo puisque les « Nissan Leaf » sont équipées de ce connecteur pour la charge rapide.

Cette exigence ne concernera que les bornes dites « publiques » et non pas les bornes considérées comme « privées », ce qui est le cas des concessionnaires automobiles.

Pour voir à quoi correspond ces différents connecteurs, se référer au Glossaire du document PDF.

Retour à la Table de matières




4 – BORNES NÉCESSITANT UNE MÉTHODE DAUTHENTIFICATION

Les bornes de recharge des véhicules électriques sont installées, soit par des opérateurs nationaux (Sodetrel, par exemple), soit par des opérateurs locaux (Syndicats d’Énergie Départementaux, entre autres), soit encore par des entreprises privées (Nissan, Renault, Lidl, Auchan, etc…).

Il n’est pas obligatoire d’imposer une méthode d’authentification mais la majorité des opérateurs – gestionnaires ont mis en place une ou plusieurs méthodes d’authentification pour pouvoir se recharger.

La méthode la plus connue est le badge RFID (Radio-frequency identification). Chaque opérateur a conçu le sien. Conséquence inévitable, pour celles et ceux qui veulent voyager hors de leur département de résidence, il leur faut commander les badges qui leur seront nécessaires et se retrouver avec une petite dizaine de badges n’est pas rare.

Réussir son authentification à l’aide d’un badge compatible avec le réseau de l’opérateur.

Les remarques assez régulières que l’on trouve dans les commentaires des bornes, concernent l’échec de l’authentification. Mis à part le fait que la borne peut, en effet, être en panne, il n’est pas rare de s’apercevoir qu’un mauvais usage du badge en est aussi la cause.

Beaucoup ignorent que dans une borne, le lecteur de badge se trouve, soit derrière une vitre épaisse qui recouvre l’écran, tactile ou pas, soit derrière une zone de la façade de la borne représentée par un graphisme typique. Dans tous les cas, le signal est assez faible et il est important de laisser le badge en place assez longtemps (10 ou 20 secondes), jusqu’à que le badge soit reconnu par la borne.

Lorsque vous devez utiliser votre propre câble, il est conseillé de le sortir avant toute manipulation.

Démarrer une charge depuis une borne publique :

  • Ouvrez la trappe de votre véhicule.
  • Présenter votre badge pour vous authentifier. Laissez-le en place jusqu’à qu’il soit reconnu par l’opérateur.
  • Selon le modèle de la borne, ouvrez la trappe qui abrite les prises, branchez votre câble et refermez la trappe (certaines trappes ne se maintiennent fermées qu’après le déclenchement de la charge. Il peut donc être utile de la maintenir fermée à la main jusqu’au démarrage de la charge).
  • Branchez l’autre extrémité du câble à la prise de votre véhicule.

    Avec une borne rapide, le câble est obligatoirement attaché à la borne. Dans ce cas :
  • Ouvrez la trappe de votre véhicule.
  • Présentez votre badge pour authentification et laissez-le en place jusqu’à sa reconnaissance par l’opérateur.
  • Une fois l’authentification réussie, branchez le câble de la borne dans la prise de votre véhicule.
  • Valider sur l’écran de la borne, le branchement au VE (optionnel selon les bornes).

    La charge doit commencer dans les 5 à 10 secondes suivantes. Surveillez bien que celle-ci démarre effectivement et qu’il n’y a pas une alerte indiquant un problème.

Pour arrêter une recharge, la méthode est la suivante :

  • Dans tous les cas, commencez par arrêter la charge au niveau de la borne,
    ⁃ Soit en cliquant sur l’écran qui indique « Arrêt de la charge », puis vous représentez à nouveau le badge,
    ⁃ Soit, selon le type de la borne, en présentant directement votre badge devant le lecteur jusqu’à que la borne indique « Arrêt de la charge ».
  • Débranchez d’abord le câble à la borne si vous avez utilisé le vôtre (selon les modèles de bornes, certaines trappes peuvent être assez dures à ouvrir du fait de l’électro-aimant qui la maintient fermée)
    ou, s’il s’agit d’une borne rapide,
  • Débranchez le câble du véhicule.

    Sur certaines bornes, comme la marque DBT (magasins Auchan, Cora et Ikéa), il faut aussi indiquer, à l’écran, de revenir à la page d’accueil pour le prochain utilisateur, ce qui clôt la procédure d’arrêt de charge.

    Remarque : La facturation, par les opérateurs, commence après la réussite de l’authentification du badge et s’arrête après le second passage du badge pour indiquer la fin de charge, peu importe que la batterie soit pleine ou pas.
Retour à la Table de matières




5 – CALCUL ET TEMPS DE RECHARGE SUR UNE BORNE

Une formule toute simple à retenir :

(kWh (capacité récupérée) Temps (min)) 60 kW (puissance délivrée pendant le Temps (min)).

Exemple : Sur la borne, je vois qu’en 10 min, j’ai récupéré 2,98 kWh, à quelle puissance ai-je chargé ?
(2,98 10) 60 = 17,88 kW
En 10 min, j’ai chargé à une moyenne de 17,88 kW pour récupérer 2,98 kWh dans ma batterie.

Pourquoi connaître cette façon de calculer ? Certaines bornes affichent la consommation d’énergie récupérée en kWh et le temps de charge en minute. Quand on connaît aussi le type de chargeur interne qui équipe son véhicule, il peut être utile de savoir à quelle puissance la charge s’est effectuée durant le temps indiqué. La facturation est calculée au temps passé, dans la majorité des cas. Aussi, si pour une raison inconnue, on s’aperçoit que la borne délivre moins que prévue, il peut être intéressant d’arrêter la charge pour ne pas avoir une facture plus importante que prévue et d’aller finir sa charge sur une autre borne.

Connaître la puissance effectivement délivrée permettra ainsi, d’adopter une stratégie de recharge plus économique, dans la mesure où un choix local le permettra avec d’autres bornes aux alentours, tout au moins, à la portée de l’autonomie récupérée.

Sur le site d’Automobile-Propre, vous trouverez un simulateur de temps de recharge en fonction de votre modèle et de la puissance de votre chargeur (cliquez sur le lien suivant).

Simulateur Automobile-Propre

Retour à la Table de matières




6 – CE QUIL FAUT RETENIR POUR BIEN UTILISER LES BORNES DE RECHARGE

Il est important de connaître le type de chargeur qui équipe son véhicule et comment utiliser au mieux les différentes façons de se recharger. Malheureusement, les constructeurs ne mettent pas suffisamment en avant cette caractéristique et c’est au nouveau propriétaire de faire l’effort de chercher cette information vitale. Fort heureusement, les associations, comme l’ACOZE, pallient à ces manquements des constructeurs (voir chapitre « Type et caractéristiques des chargeurs internes »).

Dans la mesure du possible et de sa disponibilité, choisir une borne de recharge en rapport avec les capacités du chargeur interne de son véhicule et de son besoin ponctuel.Les filtres de l’application Chargemap servent à ça.

Exemples :

1- Si vous allez au restaurant ou au spectacle, il est inutile d’aller charger son VE sur une borne rapide, voire même « accélérée » (22 kW). Une borne délivrant jusqu’à 7 kW ou 11 kW suffira amplement.

2- Il ne sert à rien de brancher en AC un VE ou VHR sur une borne dite « Rapide », en Type 2 – 43 kW AC, si vous ne disposez pas de cette puissance de charge, car votre recharge n’ira pas plus vite pour autant et vous bloquerez un VE qui peut charger, lui, à cette puissance (Zoé Q210 et Q90).

Si, on admet qu’une Zoé, modèle R240 – R75 – R90 – R110 (22 kW) utilise cette borne « Rapide » parce qu’elle n’a pas d’autre choix, comme dans le cas d’une borne du réseau Corri- Door qui ne propose pas de borne à 22 kW, il est recommandé de rester à proximité en vue de son véhicule ou de disposer sur le tableau de bord, un disque de courtoisie avec son numéro de téléphone portable, qui indique combien de temps vous comptez rester en charge. Cela permettra à un autre usager de savoir combien de temps il devra attendre ou de vous appeler pour vous avertir de son besoin urgent de recharger, afin de continuer son trajet, par exemple.

Télécharger le Disque de courtoisie

Beaucoup de bornes ne permettent pas de recharger deux véhicules en même temps. Aussi, quand vous branchez, par exemple, votre VE sur une prise DC Chademo ou Combo CCS, pour les modèles compatibles, il est préférable également, de rester à proximité ou d’utiliser le disque cité ci-dessus.

Ces charges rapides sont, en général, limitées à 30 min ; temps nécessaire pour atteindre 80 % de sa batterie, pour ce qui est des VE de première génération. Les nouveaux VE d’une capacité de 40 kWh et plus auront besoin de plus de temps pour atteindre 80 %

Rester bien plus longtemps monopolise la borne, empêchant un autre usager de charger aux capacités de ladite borne, alors que vous ne chargez plus qu’à faible puissance, une fois votre batterie chargée à plus de 80-85 %.

Plus ennuyeux encore, lorsqu’il s’agit d’un VE ou VHR qui verrouille la prise de charge du véhicule, empêchant ainsi de se servir de la borne, même en fin de charge dudit véhicule et avec une autre prise. C’est le cas notamment des Zoé qui demandent à être déverrouillée par leur propriétaire.

Ce comportement, qualifié d’incivique, ne peut que créer des tensions inutiles entre les usagers. Toujours sur le blog de l’association ACOZE, vous trouverez des documents qui vous indiqueront le bon comportement à adopter aux bornes de recharge (Guide de bonne conduite).

Exemple de document que vous pourrez télécharger :

Pour celles et ceux qui préfèrent découvrir comment bien utiliser son véhicule électrique et les spécificités de la recharge, le site Automobile-Propre © a mis en ligne une série de vidéos pédagogiques.

Guide du VE (vidéos)

J’espère que cet article de vulgarisation permettra à beaucoup d’utilisateurs de VE ou VHR, de mieux appréhender la recharge de leur batterie sur une borne et qu’ils comprendront, de ce fait, pourquoi le temps de recharge ne correspond pas à ce qu’ils espéraient en se branchant. La borne n’est pas forcément en cause, mais ce sont davantage les caractéristiques propres au véhicule électrique qui imposent des temps et une puissance différents de ce qui est spécifié dans la documentation du constructeur du véhicule.




7 –Glossaire

Voir le document complet en PDF

Retour au début



Contributions: Joëlle Le Moan - André Amyot - Fl01

Bilan du R.E.V.E.R

L’AVEM fait un bilan des Rencontres-Eurorégionales de Véhicules Électriques de Rivesaltes organisé par notre ami Robert MORANDEIRA. Le premier avoir fait un Tour de France en Zoé de première génération, en 2013.
Lire l’article sur l’Avem :

http://www.avem.fr/actualite-bilan-du-r-e-v-e-r-par-robert-morandeira-et-jean-noel-delion-7257.html


Compte-rendu de la journée de Fête du Développement Durable à Sucé sur Erdre.

Très bon accueil des responsables de l’organisation (Nadège P. et Pierre L.). Et d’Olivier G. qui semble au courant de tous les projets de la commune. Par exemple le prêt gratuit de vélos électriques pendant 15 jours ou la création récente de tracés chaucidou (voie centrale pour véhicules bordée de pistes cyclables), une découverte pour moi, etc.

Par contre, pénurie de visiteurs… probablement due à la pluie drue qui s’est manifestée dès 14h, mais même le matin le public ne s’est pas bousculé.
Les seuls visiteurs sur le périmètre économies d’énergie ou mobilités électriques étaient des convaincus et du coup l’action inspiratrice de rouler en véhicules zéro émission pour les indécis fut mince.

Sur ce périmètre on trouvait :

  • Enedis avec Linky
  • une société gérant l’éclairage public de Sucé (avec LED qui sont, de base, peu éclairantes et qui, au passage de piétons, éclairent progressivement plus),
  • un installateur de panneaux solaires,
  • divers stands de la municipalité qui proposaient des ampoules LED gratuites, et des « défis » pour les particuliers pour être aidés à diminuer les consommations diverses de l’habitat avec mallettes composées de multiples mesureurs, y compris celui que l’on ajoute sur le pommeau de douche pour mesurer les litres d’eau consommés,
  • Acoze,
  • Sydégo, la branche « borne » du syndicat départemental d’énergie de Loire-Atlantique (Sydela).

Et donc, nous avons discuté avec Amandine A., de Sydégo, notre voisine de stand, qui gère l’installation des bornes sur le 44 et cela fut instructif. Elle est repartie avec quelques disques de recharge Acoze et serait partante pour en mettre dans les courriers du Sydégo comprenant les badges des personnes qui s’abonnent au réseau du 44.

Elle nous a expliqué que le coût (financement et entretien) des bornes est sans rapport avec celui payé par les VE qui s’y connectent et qu’il faut force subventions pour payer tout cela (l’ADEME y participe).
De plus, se joue maintenant l’harmonisation avec les départements voisins (badges et coûts) ; pas triste ! Alors quand il s’agira d’harmoniser les régions !

 

Nous avons pu faire essayer la Tesla à un visiteur de la dernière heure qui a été très heureux de l’opération. Un peu bluffé par l’autopilote, il a aussi apprécié le concept général de véhicule électrique.

Par ailleurs on a discuté avec un partisan des batteries interchangeables plutôt que des bornes de recharge ; on lui a expliqué que le modèle économique ne fonctionnait pas, mais peine perdue.

Il y avait aussi des stands multiples, avec plantes, graines, stand de recyclage, de compostage, de deux-roues électriques, etc.

Pour l’année prochaine, se pose la question du peu de visiteurs présents : peut-être un lieu moins éloigné du centre-ville ? Plus de publicité ? La mauvaise météo a sûrement participé à cette défection du public.

Contribution: Georges RICOU


Compte -rendu du Salon de la Mobilité Grand Est organisé le 12 octobre 2018 à Metz-Expo.

L’ACOZE, représentée par Yves (Bug Danny), Jean-François (jefrusel) et Alain (alainrvt) , a participé à ce salon comme membre de l’association GEME (Grand Est Mobilité Électrique), en tant qu’exposant de conseils sur l’utilisation au quotidien d’un véhicule électrique.

Le salon débutait à 9 h, la matinée étant réservée aux professionnels et aux élus (250 invités) pour suivre des tables rondes jusqu’à 13 h. À midi, un repas était offert par l’organisateur.
À partir de 13h, le Salon a ouvert ses portes gratuitement au public.

Au cours des diverses tables rondes, rien de nouveau, hormis le fait de constater que la Région Grand Est, avec qui la GEME a signé un partenariat par contrat, se réveille enfin !

Une table ronde, par contre, a retenu une attention particulière, car elle traitait des relations avec nos voisins allemands et suisses, ce qui nous a permis de connaître leurs avancées sur le sujet de la Mobilité électrique.

L’Allemagne :
Il est indéniable que la Mobilité Électrique en Allemagne désire être la référence à très court terme.
Un représentant (M. NOVAK) d’une grosse métropole du centre de l’Allemagne ( Hannover- Braunschweig- Göttingen) de 19 000 km2 avec 4 millions d’habitants a clairement énoncé l’enjeu de la Mobilité électrique en Allemagne. Ils sont conscients de la nécessité d’arrêter les centrales au charbon et de les remplacer par du renouvelable éolien et photovoltaïque.

L’accent sera mis pour favoriser le véhicule électrique dans les villes et dans les flottes des organismes publics et privés pour sortir du diesel. D’ici peu, tous les diesels, même récents, seront interdits en centre-ville.

La RENAULT ZOE est actuellement le véhicule le plus vendu, mais l’offre RENAULT est trop peu diversifiée, donc certaines marques étrangères seront sollicitées. Quant aux industriels automobiles allemands, ils ne sont pas encore compétitifs et sont très en retard, ils ont refusé de « jouer le jeu » à temps. Le nombre de véhicules électriques disponibles est très insuffisant par rapport à la demande. Il faut 6 mois à 1 an d’attente entre la commande et la livraison. Il a précisé que les asiatiques avaient une longueur d’avance.

L’incompréhensible est que tout peut-être financé aujourd’hui, l’argent nécessaire est en banque, il ne faut juste que la volonté pour tout mettre en œuvre.

Il a bien sûr émis le souhait que l’Europe aboutisse enfin sur un projet de fabrication de batteries en commun, cela urge : SIEMENS entre autres est sur le coup.

La difficulté en Allemagne est signifiée par beaucoup d’individualités au niveau des communes, chaque groupement de communes dispose d’un gestionnaire de l’électricité (chez nous ce sont les syndicats départementaux).

En conclusion, il nous a interpellé en disant : « le meilleur coin du monde où la Mobilité Electrique est au top : la Californie, avant la Norvège et la Hollande ! La Californie est symbole de modernité et technologie. Ici (sous-entendu la France et l’Allemagne), désirons-nous continuellement montrer être à l’opposé ? ».

La Suisse :
Cela est très compliqué, car il existe plus de 600 entreprises d’électricité. Toutefois, la volonté de mettre en place des infrastructures de recharge est présente, il existe un opérateur fédéral : e-Move Mobility.

Le véhicule le plus vendu est la TESLA, suivi de la RENAULT ZOE, il n’existe aucune aide à l’achat. Par contre, par canton, des soutiens financiers existent pour l’implantation de bornes de recharge.
                                                __________________________

Maintenant, en ce qui concerne la participation du public l’après-midi, ce n’a pas été une réussite du fait du calendrier (un vendredi) et de l’endroit isolé dans les faubourgs de Metz.

Un nouvel adhérent, très actif sur le véhicule électrique, est venu rejoindre les rangs de l’ACOZE et un ancien acozien qui est reparti avec des disques et des flyers va reprendre du service !

Nous n’avons jamais eu de temps mort.

Les échanges avec les professionnels ont été fructueux ainsi qu’avec un des dirigeants de la GEME qui va nous faire participer aux futurs débats et un représentant de BFCME ( Bourgogne Franche Comté Mobilité Électrique) qui désire échanger avec nous.

L’EP-Tender a été une attraction grâce à Yves qui a mis en avant le nouveau Tender à batterie (60 kWh).

En conclusion, cette journée a été très positive pour l’ACOZE qui renforce son image d’association d’utilisateurs de véhicules zéro émission.
Pour l’année prochaine nous avons été sollicités pour participer au Salon des Décideurs de l’Espace Public du Grand Est les 30, 31 janvier et 1er février 2019, sont attendus plus de 300 maires et plus de 3 000 visiteurs. Malheureusement le droit d’entrée est très élevé pour le budget d’une association comme la nôtre (1 500 €), à moins de trouver un mécène d’ici cette date. C’est dommage, car cela renforcerait l’image de l’ACOZE.

Contribution : Alain REVAULT – Président de l’ACOZE


Puissance de charge des VE (mise à jour)

L’ACOZE vous informe de la mise à jour de la page Puissance de charge des VE sur les différentes bornes (se trouvant dans le menu « Documents »).

Dans cette page se trouvent:
– un tableau comparatif avec les VE commercialisés,
– et des fiches individuelles pour chaque VE


Mondial tech: EP Tender remporte le Startup Award dans la catégorie Systèmes de stockage et d’énergie !

https://www.youtube.com/watch?v=cwOldOs8XY0
Félicitations à toute l’équipe EP Tender.

SOLARIMPULSE


Compte-rendu du Tour SDEPA 64

Les membres présents d’ACOZE étaient :
Teirhy – Vice Président surnommé Bip Bip – Kia Soul
Paxkal 64 – Trésorier/Secrétaire membre de la Côte Basque – Zoé 40
François64 – Membre émérite de la région Paloise – Zoé 22
discipulus – Membre récent et non moins passionné de notre forum – Hyundai Ioniq

Pour les trois premiers, ayant fait le parcours Sud des Pyrénées Atlantiques en 2017, nous avons été affectés au parcours Nord (Pau-Biarritz en violet) pour varier le plaisir avec notre membre récent discipulus.

Départ de Pau

Première étape : Arbus

Seconde étape : Mazerolles

Troisième étape : Arthez de Béarn

Quatrième étape : Sault-de-Navailles

Cinquième étape : Orthez

Sixième étape : Salies de Béarn

Septième étape Bardos

Huitième étape Urcuit

Article du Sud Ouest du 29/09/2018 Édition Côte Basque

Dernière étape Biarritz Parking Beaurivage où un « cocktail dinatoire » a été offert aux participants.

Au nom des participants de l’ACOZE nous remercions le SDEPA, les concessions Eden Auto de Pau, Bayonne, Biarritz pour leur participation à l’élaboration de ce second tour de mobilité électrique des Pyrénées Atlantiques.
Un grand merci aux Maires et à leurs Adjoints et membres de leurs communes qui nous ont reçus avec beaucoup de gentillesse et une aide sympathique pour nous aider à résoudre les énigmes proposées concernant leur commune.
Ce tour aura permis une nouvelle fois de prouver que les parcours proposés permettent de se déplacer sans problème dans un département avec tout type de véhicule électrique.
Deux participants de l’ACOZE venaient de la région Bordelaise, un de la Côte Basque, un de la région Paloise.

Contribution: PAXKAL64


L’ACOZE  ayant adhéré à l’AVERE-France par l’intermédiaire du GEME, Grand-Est Mobilité Électrique, nous mettrons ici sa Newsletter mensuelle.

La newsletter de l’Avere-France N°413 – 26 septembre 2018

Focus de la semaine

EVS32 : derniers jours pour soumettre vos résumés de contribution sur la plateforme Call for papers
EVS32 : derniers jours pour soumettre vos résumés de contribution sur la plateforme Call for papers
Rendez-vous avec les adhérents de l’Avere-France au Mondial Paris Motor Show du 4 au 14 octobre !

25 septembre 2018 Alors que le 31ème « International Electric Symposium & Exhibition & International Electric Vehicule Technology Conference » se tiendra bientôt à Kobe au Japon, un call for papers vient d’être lancé pour la 32ème édition. Attention puisque vous pouvez envoyer vos résumés de contributions jusqu’au 28 septembre ! […]

Rendez-vous avec les adhérents de l’Avere-France au Mondial Paris Motor Show du 4 au 14 octobre !
Bemobi accompagne les entreprises dans leurs projets de mobilité durable

25 septembre 2018 Dans quelques jours s’ouvriront les portes de l’édition 2018 du Mondial Paris Motor Show. Un moment à ne pas rater, puisque de nouveaux véhicules rechargeables devraient être présentés en nombre. L’Avere-France vous invite sur l’espace Mobilités Electriques pour découvrir les dernières avancées technologiques et rencontrer plusieurs de ses adhérents sur le stand aux couleurs de l’association, situé hall 2.2 allée A stand 10. […]

Bemobi accompagne les entreprises dans leurs projets de mobilité durable

21 septembre 2018 Alors que le vélo à assistance électrique est de plus en plus plébiscité et que le gouvernement annonce des investissements d’importance pour développer la pratique du cycle, Bemobi accompagne les entreprises souhaitant mettre en selle leurs employés. En pleine Semaine Européenne de la Mobilité, l’écomobilité est à la portée de toutes les entreprises et structures publiques ! […]

L’ actualité de nos adhérents

Bornes de recharge : Total acquiert G2Mobility et renforce sa collaboration avec Nexans
Bornes de recharge : Total acquiert G2Mobility et renforce sa collaboration avec Nexans
Renault EZ-Pro : un utilitaire électrique et autonome pour le dernier kilomètre

25 septembre 2018 Le groupe Total continue de diversifier ses activités dans le domaine de la mobilité électrique. L’acquisition de G2Mobility doit notamment lui permettre d’accélérer le développement de ses activités autour de la recharge des véhicules électriques. […]

Renault EZ-Pro : un utilitaire électrique et autonome pour le dernier kilomètre
DBT lance une plateforme dématérialisée pour ses bornes de recharge

24 septembre 2018 Concept de robot-véhicule électrique et partagé, le Renault EZ-Pro a été présenté en première mondiale au Salon du véhicule utilitaire de Hanovre. Capable de fonctionner en convoi et de manière 100 % autonome, il incarne la vision du constructeur en matière de livraison du dernier kilomètre. […]

DBT lance une plateforme dématérialisée pour ses bornes de recharge
Marcel lance e.co, un service VTC 100 % électrique à Paris

24 septembre 2018 Cherchant à répondre aux enjeux de connectivité des bornes de recharge, la plateforme DIP2 de DBT permet de relier l’ensemble de l’écosystème du véhicule électrique. […]

Marcel lance e.co, un service VTC 100 % électrique à Paris
Electric For You : Volkswagen lance son offensive pour l’électrique pour tous

21 septembre 2018 Les VTC électriques roulent dans Paris ! La start-up française Marcel s’est dotée de 100 Renault ZOE électriques pour transporter ses clients sans pollution atmosphérique ni nuisance sonore. Une flotte appelée à grandir au cours des prochains mois. […]

Electric For You : Volkswagen lance son offensive pour l’électrique pour tous
BMW dévoile Vision iNext, son nouveau concept électrique

20 septembre 2018 Centrée sur la nouvelle plateforme MEB, pour Modular Electric drive Matrix, l’offensive électrique de Volkswagen conduira au lancement de pas moins 27 modèles à travers le monde entier d’ici à 2022. […]

BMW dévoile Vision iNext, son nouveau concept électrique

19 septembre 2018 Appelé à devenir le nouveau porte-drapeau de la gamme i, Vision iNext incarne les ambitions du constructeur en matière de mobilité électrique. Un concept dont la version de série est promise pour 2021. […]

L’actualité de la mobilité électrique

A Lyon, 100 % des futures acquisitions de bus seront à faibles émissions à partir de 2020
A Lyon, 100 % des futures acquisitions de bus seront à faibles émissions à partir de 2020
Les Français plébiscitent le vélo à assistance électrique !

20 septembre 2018 Pour le Sytral, l’autorité organisatrice des transports du Grand Lyon, il n’existe plus aucun doute sur le choix de véhicules à adopter. Dès 2020, 250 nouveaux bus à faibles émissions viendront renforcer la flotte lyonnaise en remplacement d’anciens modèles thermiques. Le Sytral anticipe ainsi de cinq ans les obligations d’équipement prévues par la Loi sur la transition énergétique de 2015. […]

Les Français plébiscitent le vélo à assistance électrique !

19 septembre 2018 Alors que le Plan Vélo du gouvernement vient d’être annoncé, l’Avere-France et Mobivia dévoilent les résultats de leur quatrième baromètre réalisé par l’Institut IPSOS « Les Français et la mobilité électrique » et les chiffres clés du marché du vélo à assistance électrique. […]

En bref…
  • Malaisie, 3 000 stations de charge prévues avant la fin 2019 > nst.com
  • Ford annonce son nouveau camion électrique et semi-autonome > Carscoops.com
  • Le Portugal se prépare à une ruée sur le lithium > Liberation.fr
  • Porsche confirme la fin de sa motorisation diesel > Greencarreports.com
  • Le Crédit d’Impôt transition Énergétique prolongé d’un an > Letelegramme.fr

La voiture électrique démystifiée

Sur nos stands, lors de salons ou de manifestations sur la mobilité électrique, nous rencontrons des gens qui se posent beaucoup de questions sur la voiture électrique.
Certains arrivent perclus de contre-vérités dues à une désinformation encore colportée par des journalistes en mal de buzz.
Il nous a donc paru nécessaire de réaliser un diaporama résumant toutes les facettes du VE, en répondant, simplement, aux questions les plus fréquentes.
Après avoir vu cette petite vidéo (diaporama), vous en saurez plus que votre concessionnaire automobile.
Autonomie, recharge, coût, entretien, pollution etc. n’auront plus de secret pour vous.
Bon visionnage.

VIDEO

Contribution: Yves Duverneix

Journée Mobilité douce à Sucé sur Erdre (44) le 6 octobre 2018

La municipalité de Sucé sur Erdre (banlieue nord de Nantes) organise une journée « Mobilité douce » le 6 octobre 2018.

Le thème est la mobilité douce en général :
À ce titre la SNCF, la TAN (transports publics Nantais), ENEDIS, SYDELA (syndicat d’énergie de Loire Atlantique) sont partenaires de l’événement.

L’ACOZE  sera présente

Venez en discuter sur notre forum: Discussion


Partenaires

Freshmile

PlugSurfing

Altima

EP-Tender

Ecomotion

Prochains évènements

Aucun évènements prévu pour le moment.

Nos documents

Tableaux charge

Flyers

Disques de recharge

Suivez-nous sur Twitter

Archives