EVER 2019 du 8 au 10 mai à Monaco


Les journées EVER sont organisées pendant la 14e édition d’EVER 2019, salon dédié aux véhicules écologiques et aux Énergies Renouvelables, qui se déroulera du 8 au 10 mai à Monaco au Grimaldi Forum.
Ces conférences sont mises en place pour favoriser échanges et débats entre les principaux acteurs de la mobilité, de la transition énergétique et l’ensemble des participants. L’événement parrainé par le Prince Albert II sera un terrain d’accueil privilégié pour des rencontres de haut niveau, avec un regard résolument tourné vers l’avenir des transports et de la transition énergétique. Chaque journée sera animée par des tables rondes, des rencontres et des débats sur les thèmes présentés dans ce programme.
L’ ACCÈS À CES CONFÉRENCES ET DÉBATS EST LIBRE ET GRATUIT

Le 10 mai, Alain REVAULT (Président de l’ACOZE France) interviendra lors du débat participatif ( questions régulées au moyen de smartphones).

Retrouvez le programme complet des journées EVER: Programme


Vendée Énergie Tour 2019 – 6ème édition

Le Vendée Énergie Tour a pour objectif de promouvoir la mobilité durable, les carburants alternatifs, la mobilité douce et les énergies renouvelables.

Il est organisé par le SyDEV avec le soutien du Conseil Départemental de la Vendée et des collectivités locales qui accueillent l’événement.

Cet événement se déroulera du 03 au 08 juin 2019.

Retrouvez tout le programme ici: VENDÉE ÉNERGIE TOUR 2019

 

Comme chaque année, l’ACOZE France sera présente et de nombreux membres participeront aux animations.
Venez en discuter avec nous sur le forum: Discussion

 


Rassemblement VE à La Rochelle le 25 mai 2019

Le 3ème rassemblement de véhicules électriques de La Rochelle, organisé par l’ACOZE France, aura lieu le samedi 25 mai 2019.
Il se déroulera sur le traditionnel parvis de l’aquarium.

But de la journée:
– Rassembler un maximum de VE.
– Partager votre expérience entre propriétaires.
– Répondre aux questions des personnes venues pour se renseigner en vue de l’achat d’un VE.

Principe:
– Chacun peut venir et repartir à l’heure qu’il souhaite.
– Pas d’obligation de rester avec son VE, possibilité d’aller se balader, par exemple, sur le port.
– Repas au choix de chacun pour ceux présents à midi (pique-nique, restaurant sur le port…)

Plus d’infos sur le forum: Lien


Retour sur la Foire Expo du Pays de Retz (29 au 31 mars 2019)

La Foire Expo du Pays de Retz a eu lieu du vendredi 29 au dimanche 31 mars à Machecoul en Loire Atlantique.

Stéphane Gandon, organisateur de l’évènement, de la société Offset5 a invité l’ACOZE France à participer à cette manifestation.
Il nous a fourni un petit chapiteau près de l’entrée d’un hall et non loin des concessionnaires automobiles présents, nous sommes donc très bien placés.
Sydego nous a prêté une borne et des drapeaux.

Machecoul est situé à une trentaine de kilomètres de Nantes et à une cinquantaine de kilomètres de Saint Nazaire, deux bassins d’emplois importants, les questions des visiteurs en seront souvent induites.

Vendredi je suis tout seul mais c’est trèèèèès calme, donc pas de problème.
Inauguration menée par la confrérie locale des Chevaliers Raisvins (bien que Machecoul soit la cité du célèbre Barbe Bleue, Gilles de Rais, c’est aussi un territoire producteur de vins où on sait bien vivre :cote: ).
Le maire et les officiels passent nous voir, j’en profite donc pour faire un peu de prosélytisme. 😀

Samedi Jeff me rejoint avec sa Kona toute neuve.

La concurrence écologique est rude.

Le service d’ordre nous demande de positionner nos véhicules de façon à laisser un grand passage, il s’avèrera que c’est l’inverse qui se passe et la plupart des visiteurs passent entre ma Zoe et le stand.
La matinée est plutôt calme mais l’après-midi il y a vraiment beaucoup de monde et nous sommes très sollicités.
Jeff est un ambassadeur hors pair et sa Kona suscite l’intérêt.

Comme d’habitude une ou deux personnes essaient de nous convaincre que le véhicule électrique n’a aucun avenir et est très polluant.
Mais la plupart des interlocuteurs se montrent très intéressés :
On se rend compte de plus en plus que les automobilistes sont très bien renseignés sur le marché du VE et en particulier sur les nouveaux VE, la nouvelle Zoe, la Model 3 et la 208 entre autres.
Mais les questions qui reviennent le plus fréquemment concernent la recharge :
– Combien ça coûte
– Le temps de recharge sur une borne.
– Le temps de recharge à domicile (là il faut expliquer qu’il n’est pas nécessaire, la plupart du temps, de brancher le véhicule de longues heures même avec une grosse batterie puisqu’on peut charger tous les jours la consommation quotidienne).
– Le type de borne à son domicile. (des gendarmes m’ont demandé comment obtenir une borne pour leur caserne).
– Quels types de cartes sont nécessaires et comment les obtenir (les affichages Sydego ne sont pas étrangers à cette demande).

Jeff convainc les derniers sceptiques que désormais un VE bénéficie d’une autonomie importante en leur montrant sa consommation du moment : 543 km parcourus, et il en reste un peu dans le batterie, pour 449 km selon la norme WLTP. (joli score)

Dimanche Jeff est à nouveau présent, et Pascal nous rejoint en voisin, il nous est d’une aide précieuse pour répondre à toutes le questions.

Pierre Paul de LFC est venu nous rejoindre l’après midi, malheureusement nous n’avons plus assez de place pour caser sa Leaf.
Il y a encore plus de monde que la veille mais, curieusement, nous sommes un peu moins sollicités.
Pascal, jouant les béotiens et, un peu facétieux, demande aux badauds devant le capot ouvert de la Kona, où se trouve le moteur thermique 🙂 ça aide je vous jure.

Globalement les échanges ont étés très intéressants et le temps magnifique nous a permis de passer un très bon week-end.

Un grand merci à Stéphane pour le stand, à Sydégo pour le matériel et à Jeff, Pascal et Pierre Paul pour leur présence.

Contributions: Jean-noël DELION


Le livret Acoze France « Véhicule électrique, ce qu’il faut savoir »

Ça y est, vous venez de signer le bon d’achat d’une voiture 100% électrique.

Mais, bien des interrogations persistent sur cette nouvelle mobilité électrique, malgré les renseignements glanés, ça et là, avant de faire votre choix définitif.

Câbles et prises T2 ou Combo CCS ? Freinage régénératif, pédalier intelligent ? Courant alternatif AC ou continu DC ? kW (kilowatt) ou kWh (kilowattheure) ? Recharge normale, rapide ou de Très Haute Puissance ? Borne ou Wallbox ? Comment recharger et où ? Que se passe-t-il en hiver ou sous la pluie ?, etc. sont des notions à apprivoiser.

Et qu’est-ce qui est nouveau dans la rupture technologique majeure de la structure, des éléments de mobilité et de la recharge de la voiture électrique ?

Les informations du livret, que nous avons concocté pour vous, devraient vous apporter quelques réponses utiles à la bonne compréhension de ce nouvel univers.

Pour patienter en attendant la réception de votre voiture, téléchargez le livret en cliquant ici: Livret du néophyte

 


RIVE 2019 Rencontres Internationales des Véhicules Écologiques

ACOZE France a validé le partenariat institutionnel des RIVE 2019 pour les 4 & 5 juillet à Alès.
Nous participerons en tant qu’intervenant à leurs conférences et un stand ACOZE France est envisageable.

Flyer RIVE 2019


Mardi 26 mars, l’ACOZE est invitée à une Réunion de concertation gouvernementale, suite à la réunion de travail sur les ajustements à apporter au conditions d’exercice du droit à la prise.

DGALN/DHUP sur le site de La Défense, Tour Séquoia

Le projet de loi d’orientation des mobilités (LOM) a été déposé en première lecture au Sénat le 26 novembre 2018. Il vise à réformer en profondeur le cadre général des politiques de mobilités.

Son titre III prévoit des mesures ambitieuses pour réduire l’impact de la mobilité sur l’environnement et la santé publique, conformément aux engagements internationaux pris par la France et pour répondre à l’urgence sanitaire liée à la pollution de l’air.

Le chapitre II instaure de nouvelles dispositions pour faciliter la recharge des véhicules électriques et favoriser le déploiement des véhicules propres.

Au niveau administrations centrales, ce projet de loi est piloté par la Direction Générale des Infrastructures, Transports et de la Mer (DGITM) ; sur les sujet des véhicules électriques, la DGALN/DHUP (Directions Générale de l’Aménagement / Direction de l’Habitat et de l’Urbanisme) intervient sur les articles 23 et 24.

Pour mémoire, l’article 23 clarifie le statut juridique des opérateurs d’infrastructures de recharge de véhicules électriques en précisant que cette activité ne constitue pas une fourniture d’électricité mais une prestation de service.
Cet article permet en outre de réduire fortement les coûts de raccordement des infrastructures de recharge électrique au réseau d’électricité en relevant le plafond de prise en charge de ces coûts par le tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité de 40 % à 75 %.
Enfin, il impose des obligations de pré-équipement en infrastructures de recharge pour véhicules électriques ou hybrides dans les parkings d’un bâtiment neuf ou rénové de manière importante, à compter de mars 2021. L’article prévoit également qu’une part minimale des places pré-équipées doit être accessible aux personnes à mobilité réduite. Il précise que les bâtiments non résidentiels ou mixtes comportant un parking de plus de vingt places de stationnement doivent avoir au moins un point de recharge au 1er janvier 2025.

L’article 24 étend le « droit à la prise » des occupants de bâtiments d’habitation, aux parkings extérieurs aux immeubles, et facilite son exercice. Sur ce dernier sujet, nous vous proposons de participer à la réunion de concertation qui aura lieu

Contribution: Alain Revault

L’ACOZE à la Foire Expo du Pays de Retz du 29 au 31 mars 2019

L’ACOZE sera présente à la Foire Exposition du Pays de Retz du 29 au 31 mars 2019 (Machecoul Loire Atlantique)

Suite à nos participations au Salon Futurauto & Habitat durable des Herbiers – février 2019 Stéphane Gandon, Offset5 organisateur du salon, nous a invité à participer à la Foire du Pays de Retz.

Bien sûr il s’agit d’une foire agricole.
Machecoul est située en Loire-Atlantique à la limite de la Vendée, en zone rurale donc.


Crédit Google Map

Naturellement nous avons accepté, Stéphane est quelqu’un de très sympa mais pas que.
– Plusieurs constructeurs automobile seront présents
– Le VE est très bien adapté aux zones rurales et péri-urbaines (c’est le cas de Machecoul situé à 30 km de Nantes et 50km de Saint Nazaire)
– L’expérience du salon Habitat des Herbiers démontre que beaucoup de personnes ne viennent pas pour les VE mais en profitent pour se renseigner, cela nous permet donc de toucher un plus large public.

Stéphane à mis à notre disposition un emplacement en extérieur pour 3 véhicules et une structure couverte de 9 m².

Jeff notre très dynamique commercial viendra avec sa Kona, Pierre Paul de LFC avec sa Leaf 2 et, bien sûr, j’y serai avec ma Zoe.
Sydego nous prête du matériel dont une borne et Hyundai et Nissan nous fournissent de la doc.

 

Contribution: Jean-noël


Compte rendu de la réunion GEME en Alsace

L’ACOZE étant adhérente de l’association Grand Est Mobilité Électrique (AVERE Grand Est), Alain REVAULT (Président de l’ACOZE) a participé à la première réunion de travail de la GEME/Alsace le 17 janvier 2019.

Voici le compte rendu de cette réunion (en gras les interventions de l’ACOZE):

Compte-rendu Réunion GEME en Alsace 2019 01 17 chez Hager Electro – Obernai

Présents :
Boidron Isabelle – ES Énergies Strasbourg
Chabod Eléonore – ENEDIS
des Robert Ludovic – EDF
Espinasse Carole – La Poste
Goetz Sabine – Région Grand Est
Grandjean Bruno – Pôle Véhicule du Futur
Helfter Marc – Hager Electro
Ohrel Alde – Electric Cars
Revault Alain – ACOZE

* tour de table
* Rappel du contexte de création de Grand Est Mobilité Électrique
* Discussion autour des attentes, besoins et propositions des acteurs présents

Les sujets évoqués ont été
• le niveau encore faible des commandes de véhicules électriques malgré les enjeux de livraison dans les zones soumises à des restrictions de circulation, et les incitations supplémentaires à mettre en place,
la nécessité de faire du lobbying auprès des collectivités,
la nécessité d’améliorer la communication auprès du grand public,
le problème de l’accès à la prise dans les copropriétés anciennes,
• la reconversion prochaine de la filière automobile avec l’enjeu de la limitation à 95 g de CO2 / km,
• l’importance de la charge en entreprise et le manque d’expertise des services généraux,
• l’impact des problèmes concrets comme la recharge à domicile d’un véhicule de service, l’organisation du remboursement,
l’importance de la disponibilité des bornes et de la qualité du SAV,
• les annonces d’EDF sur l’électromobilité,
l’entrée en lice des pétroliers (Total, Shell…),
• la nécessité de se positionner en complémentarité sans refaire ce que les autres font déjà,
le besoin de continuer à éduquer et informer, de faire du lobbying auprès des bons acteurs,
• la prise de conscience de la Région sur l’électromobilité,
• l’importance future de la livraison électrique,
la nécessité de communiquer au plus près du terrain (maille départementale…) ou à l’occasion de grands événements,
• le côté frustrant de l’organisation d’événements (par ex : 50 inscrits, 10 présents),
• la nécessité d’un argumentaire partagé,
• la possibilité d’aller voir à Stuttgart comment ils font pour bannir le diesel du centre-ville,
• identifier qui livre avec qui et comment et aller les voir,
• l’offre de véhicules pour artisans très limitée,
• l’interaction avec l’hydrogène,
• l’idée de s’appuyer sur les ambassadeurs de la mobilité financés par l’ADEME dans les collectivités (une dizaine sur le territoire de la Région Grand Est),
• la nécessaire réflexion sur le positionnement de GEME par rapport à l’ADEME, etc.
• l’importance de savoir qui fait quoi, cartographie de ce que fait l’AVERE, se situer comme aiguilleur : ce n’est pas l’objet de refaire ce que les autres font déjà, se situer en amont,
• discussion sur l’opportunité d’avoir un site de référence : mais il faut faire venir les gens sur le site, c’est compliqué,
la participation à un salon comme EVS32 (mais cher, et dépend de ce que l’on veut en faire),
la nécessité de toucher les différents publics de manière ciblée,
• la possibilité de s’appuyer sur le réseau des métropoles du Grand Est qui se constituent en réseau et se réunissent plusieurs fois par an : profiter d’une rencontre pour parler de la, mobilité électrique,
• le travail de la Région sur les aspects de la commande publique (existe un groupe projets entre élus de la Région sur la mobilité électrique),
• la nécessité d’un flyer détaillant qui contacter pour la mobilité électrique à l’échelle de GEME (pour les membres et à l’extérieur),
l’opportunité que constitue la Foire Européenne de Strasbourg en septembre : cherche des partenaires pour le stand électromobilité ; possibilité d’organiser des conférences en marge,
• la préoccupation que constitue la mobilité électrique dans le rural (une AMI en réflexion sur ce sujet),
• la manif des 15 et 16 mai à la Région à Strasbourg (forum des mobilités durables), une,session sur le véhicule électrique,
• la volonté de rencontrer les autres adhérents GEME au premier semestre 2019.

En résumé, les actions prioritaires identifiées sont les suivantes :
* Organisation d’une démarche collective à la Foire Européenne – pilote : A. Ohrel
* Recherche d’une porte d’entrée vis-à-vis des métropoles du Grand Est – resp : S Goetz.
* Recherche d’un contact avec les ambassadeurs de la mobilité – resp : S. Goetz.
* Voir au sein du CA GEME pour une rencontre adhérents au premier semestre – resp : B. Grandjean.

Prochaine réunion :
1er mars de 10h à 11h en visioconférence pour retour du CA GEME du 7 mars et autres actions.


Compte rendu des rencontres avec ENEDIS et avec l’agence COM’PUBLICS

Grâce à Pascal HOUSSARD, j’ai pu rencontrer de hauts responsables de ces organismes le 20 février 2019 à Paris.
Je tiens donc, en tout premier ordre, à remercier Pascal au nom de l’Association ACOZE.


En fin de matinée, nous avions rendez-vous avec Régis LE DREZEN, secrétaire exécutif du programme Mobilité Électrique chez ENEDIS, bras droit de Monsieur Dominique LAGARDE, directeur en charge de la mise en place dudit programme.
Régis LE DREZEN a donc expliqué son rôle qui consiste à développer à très grande échelle ce programme afin d’être le leader en matière de raccordement de très haute qualité dans les deux ans à venir en France.
ENEDIS est conscient d’apporter rapidement une solution de qualité afin de permettre la recharge des véhicules électriques au sein de l’Habitat Collectif (du transformateur au compteur).
Une stabilité des prix devra être maintenue afin de promouvoir l’idée que la recharge d’un VE doit être abordable.
Suite à notre intervention, une réflexion, pour les collectivités, va être discutée sur l’augmentation de puissance sans changer les tranches des contrats actuels, par exemple : 2 bornes à 22 kW doivent fournir 44 kW minimum et non 36 kW.
Régis LE DREZEN ne nous a pas caché que cette opération sera très compliquée, mais réalisable.

En ce qui concerne notre collaboration, Pascal et moi-même lui avons fait découvrir le monde réel de l’utilisateur du VE dans tous les domaines : prix d’achat encore élevé, complexité de la recharge en habitat collectif et surtout en itinérance, mauvaise organisation du marché des véhicules électriques d’occasion suite aux LLD/LOA.
En fait, nous avons résumé le Livre Blanc qu’il n’avait pas eu le temps de lire.
Il a été très à l’écoute de nos remarques et ne manquera pas de faire appel à nous pour des remarques de terrain et reconnait que l’ACOZE est l’association de référence des utilisateurs de VE.



En début d’après-midi, nous avons eu un rendez-vous d’un autre intérêt avec l’agence COM’PUBLICS, spécialisée en affaires publiques et communication institutionnelle (www.compublics.com), représentée par son directeur adjoint Thibaut MOURA et sa consultante Mathilde DESGRANGE.
Cette agence nous a conseillé sur une stratégie de communication simple (que nous avons en partie déjà réalisée) afin de mieux faire connaître l’ACOZE.
Elle va aussi nous fournir une liste de parlementaires de l’Assemblée Nationale chargés de la Mobilité Électrique et des directions à contacter.
Pour information, cette agence participe à l’organisation des 10 ans de RIVE (rencontres Internationales de véhicules écologiques) qui se déroulera les 4 et 5 juillet 2019 dans les Cévennes, à Alès (Gard).
Elle nous propose un partenariat avec les RIVE 2019 et me propose d’intervenir en conférence, par contre elle souhaite un maximum de représentants de l’ACOZE à cette manifestation en échange.

À l’issue de ces rencontres fructueuses, Pascal et moi-même avons regagné nos « pénates », l’un à l’Ouest de la France (Vendée), l’autre à l’Est (Alsace) !

Alain REVAULT
Président de l’ACOZE


Partenaires

Freshmile

Chargemap

PlugSurfing

Altima

EP-Tender

BLUE2BGREEN

SOLUTIONS-VE.COM

Electric'cars

Nos documents

Tableaux charge

Flyers

Disques de recharge

Suivez-nous sur Twitter

Archives