La 87ième édition de la Foire Européenne de Strasbourg du 6 au 16 septembre 2019.

   La 87ième édition de la Foire Européenne de Strasbourg du 6 au 16 septembre 2019.

La foire accueille plus de 900 exposants qui viennent présenter aux visiteurs leurs produits et savoir-faire dans les différents domaines (Économie d’énergie, mode et bien-être, agricole, cuisine-ameublement, jardins, piscines, aménagements extérieurs, artisanat et espace gastronomique alsacien).

Sous l’action d’un professionnel habitué de sa présence sur la Foire, un adhérent d’ACOZE France : Alde OHREL (Electric’cars) a constitué pour la première fois un pôle Mobilité Électrique dans le hall 3.

Stand d’Electric’cars scooters et trottinettes électriques.

 

Stand d’Electric’cars VAE avec des essais possibles.

 

Seuls ont répondu à l’appel un spécialiste de la batterie en vente et reconditionnement (Espace Piles et Batteries), et deux concessionnaires en véhicules zéro émission :

  • NISSAN avec une LEAF et un NV200 de la police locale,
  • Groupe HESS avec une JAGUAR I-Pace, une HYUNDAI IONIC
  • ACOZE France : seule association de bénévoles dans le domaine automobile

D’autres marques de véhicules hybrides et hybrides rechargeables étaient présentes, mais n’auraient pas dues être mélangées aux véhicules zéro émission.

Six adhérents locaux dont le Président ont animé le stand durant ces dix jours :

Le stand ACOZE France.
Vous pouvez noter les différents documents servant à la communication de l’association.

 

Jean-Luc (RANDOELEC)
profitent d’un moment

et Yves (Bug Danny)
de détente !

 Hormis le mardi 10 septembre, où nous avons reçu 70 visiteurs, la moyenne d’auditeurs était très faible (une petite dizaine par jour, le VE ne passionne pas encore les foules !).

Les questions habituelles reviennent sur le « tapis » : le prix trop élevé, l’autonomie encore, la durée de recharge, le droit à la prise en habitat collectif, les bornes de recharge sur longues distances, l’hydrogène….

Nous n’avons pas eu trop de réfractaires à qui nous avons finalement proposé la voiture à pédales !

En fait dans ce type de manifestation, étant en déclin par rapport aux années passées, un nouvel espace sur la Mobilité Électrique n’ayant pas été valorisé, n’a pas beaucoup attiré les badauds.

De plus l’organisation logistique n’était pas non plus au rendez-vous, beaucoup de points sont à revoir (espaces, signalétique, trop de mélanges des activités diverses) et les emplacements sont trop chers.

J’en profite pour remercier ÉS Énergies Strasbourg de nous avoir offert l’inscription, qui aurait été trop élevée pour la trésorerie de l’association (500€).

Le bilan est malgré tout légèrement positif pour l’association, deux radios locales ont parlé de nous (France Bleu Alsace et RCF Alsace : radio numérique locale) et de futurs acheteurs se sont déjà manifestés dans une concession locale partenaire.

En conclusion, vu l’énergie consommée sur ces 10 jours par les adhérents de l’association que je cite :

Yves (Bug Danny), Joëlle (gavzel), Clément (clementW), Jean-Luc (RANDOELEC) et Victor (ecoVic) et que je remercie particulièrement d’avoir pris leurs temps pour me rejoindre, car ils sont tous encore actifs.

Je pense que nous ne pourrons renouveler cette opération de communication l’année prochaine sous les mêmes conditions, peut-être s’il y a possibilité d’un week-end voire deux seulement, et la gratuité voire la rémunération.

Un compte rendu a été remis à l’organisateur pour lui fournir les avis positifs et négatifs avec des propositions.

Rédacteur : Alain REVAULT – Président d’ACOZE FRANCE


Deuxième échange d’ACOZE France avec IZIVIA

Mardi 3 septembre, un nouvel échange constructif s’est opéré par téléphone avec Mr. DUTHOIT, Directeur Exploitation Maintenance et Relation Client et Mr. DE OLIVEIRA, Chargé de communication. Cela a permis de faire un point d’étape sur le réseau Corri-Door.

IZIVIA veut absolument améliorer sa communication et redorer son blason avec sa clientèle, c’est pourquoi, il voit avec intérêt des relations avec des associations d’utilisateurs telles que la nôtre qui est de niveau national.

Afin d’en connaitre davantage sur les dysfonctionnements impactant l’expérience client, IZIVIA publiera une nouvelle application plus ergonomique, intégrant un paiement par CB, avec la possibilité pour les clients de faire leurs retours client pour en améliorer les fonctionnalités.

Cet été, de nombreuses modifications sur les bornes de recharge ont été réalisées sur le réseau Corri-Door, tels que :

–              Un système de ré-enclenchement automatique (pas systématique pour des raisons de sécurité)

–              Un rétrofit permettant d’éliminer les disjonctions dues aux grandes chaleurs, pouvant être ressenties sur la période estivale

–              Une modification des logiciels de gestion

–              Une amélioration des possibilités d’acceptation des nouveaux modèles de véhicules électriques mis sur le marché.

Les bornes du réseau Corri-Door verront leur nombre augmenter d’ici 2022 pour passer à 500 bornes.
Les emplacements tiendront compte de l’existant propre à IZIVIA et de la concurrence, tel IONITY par exemple.
Certains sites disposeront de bornes supplémentaires, le trafic y étant plus important.

ACOZE France leur a suggéré, du fait du rajeunissement de leurs matériels, de ne plus installer ces écrans liquides qui sont rendus illisibles par beau temps et d’en simplifier le fonctionnement.

Un rappel a été fait aussi pour améliorer la signalétique et la protection du site de recharge.

Nous leur avons aussi indiqué qu’un paiement au kWh serait plus équitable, en ne faisant intervenir la durée qu’après un certain temps (30 minutes par exemple), afin d’éviter le squat trop long. Aujourd’hui, la tarification sur Corri-Door se fait au temps passé sur la borne, pour 2 raisons :

– Izivia n’étant pas fournisseur d’électricité, la société ne peut facturer au Kwh.

– La tarification appliquée à pas de 5 minutes a pour objectif d’éviter le squat sur les bornes de recharge rapide.

En conclusion, ces échanges ne seront pas les derniers et nous souhaitons coopérer afin que toutes les parties s’y retrouvent, autant les utilisateurs qu’IZIVIA.


Forum des associations de la cdc Aunis-Atlantique (le 07 septembre)

« Pas mal de monde le matin, un peu plus calme l’après-midi. On a eu des personnes intéressées par les VE avec les questions habituelles sur l’autonomie et le recyclage des batteries, et aussi sur les badges RFID pour ceux qui ont déjà un VE mais qui se demandent comment on peut recharger sur la 1ère borne rapide… la routine et j’ai récupéré des adresses mails pour diffuser l’ACOze Info17. »
Hervé


87ième édition de la Foire Européenne de Strasbourg (du 6 au 16 septembre)


Joëlle en pleine préparation pour l’accueil de futurs clients, et nous avons pas mal d’auditeurs.


Le stand de Alde (Electric’cars)

 


En fait il s’agit de 4 Rallyes en un :
Rallye Classic (de voitures anciennes, plus de 25 ans d’age) (37 engagés, 34 classés)
Rallye énergies nouvelles :
– véhicules hybrides (5 engagés,5 classés)
– véhicules électriques faible autonomie (0 engagés)
– véhicules électriques grande autonomie (4 engagés, 2 classés)

Le parcours est le même pour tous, seuls les véhicules électriques faible autonomie auraient été dispensés de certaines épreuves de régularité.
Afin d’éviter les reconnaissances, l’itinéraire est secret.
Longueur totale du parcours 331km environ Il est divisé en 2 étapes et 4 sections :
– 1ère ETAPE Samedi 31 août 2019 (189km); 2 sections.
– 2ème ETAPE Dimanche 1er septembre 2019 (142 km), 2 sections.

Il s’agit d’un rallye de régularité avec des zones de liaison et des zones où la vitesse est imposée (Le nombre de tests de régularité, dans ces zones-ci, est de 15 mais on ignore où).
Le rallye se déroule sur route ouverte avec un temps imposé pour chaque section.Ce temps est calculé en tenant compte du code de la route mais c’est assez tendu et difficile à rattraper en cas d’erreur de parcours, quasiment impossible dans les zones de régularité.
Sur le road book un temps de référence est indiqué qu’il faut respecter à la seconde près.
Les indications de parcours sont très proches les unes des autres et au mètre près.
Enfin des points de contrôle sont répartis sur le parcours qu’il ne faut absolument pas rater.

Read More

Info du jour dans Sud-Ouest: une borne rapide sera installée dans l’ile de Ré, à Rivedoux, en décembre.

Borne de Marans : Les travaux de réfection du parking de la place Saint Christophe sont terminés. La base et les fourreaux sont prêts à accueillir la borne de recharge rapide.

La date annoncée de mise en service sur le site de la Cdc Aunis Atlantique est le 15 septembre, mais les délais de branchement et de mise en service étant en général de plusieurs mois, elle ne sera probablement en service qu’en fin d’année.
https://www.aunisatlantique.fr/vies-pratique-et-associative/transports-et-mobilite/bornes-de-recharge-voitures-electriques/ )

Vous pouvez voir que le panneau d’information de la borne est déjà installé, c’est le même que celui de la borne de Ferrières.
Il indique que la charge est gratuite et que tous les badges RFID sont compatibles. Une ligne d’information ajoute : « Pour tout savoir sur les systèmes de badges, consultez le blog de l’ACOze France : blog.acoze.org »
Sur ce blog, vous pourrez bien sûr retrouver beaucoup d’autres informations sur les VE.

Forum des associations :

Ce partenariat entre l’ACOze France et la Cdc Aunis-Atlantique nous amènera à être présents, comme en 2018, au forum des associations le 7 septembre à Saint Jean de Liversay.
Un stand ACOze permettra aux futurs acquéreurs d’un véhicule électrique de venir poser leurs questions à des propriétaires dont le seul but est de les informer sur cette nouvelle mobilité.
Des essais auront lieu afin d’apprécier la conduite silencieuse d’un véhicule électrique.

Pour finir, c’est dès ce week-end que vous pouvez venir nous retrouver au Rallye des énergies nouvelles de Chatelaillon-Plage, une ZOE ACOze France y sera présente.
Toutes les infos et classements en direct sont sur le site de l’organisation
https://www.sportautoocean.com/

Localité Adresse Borne Propriétaire Chargemap Mise en service Etat
Ferrières ZC de l’Aunis Rapide CdC Aunis Atlantique Lien Juin 2019 En service
Surgères Place du Château Rapide Sdeer Lien ? Installée
Marans Place Saint Christophe Rapide CdC Aunis Atlantique Lien ? En travaux
             

A bientôt, peut-être sur un de ces évènements !


La 87ième édition de la Foire Européenne de Strasbourg est fixée du 6 au 16 septembre 2019 au Parc des Expositions de Strasbourg.

17.000 visiteurs sont attendus cette année à la Foire de Strasbourg.
Particularité : la Mobilité Électrique sera particulièrement mise en valeur.

Un univers Écomobilité sera présent cette année dans le hall 3.
ACOZE France partagera un stand avec Électric’cars durant les 10 jours.

Rencontrons nous, cela permettra de faire connaissance et d’échanger sur l’utilisation d’un véhicule électrique.

Plus d’infos: http://www.foireurop.com/

 

 

 

 

 

 

Nous remercions notre sponsor Électricité de Strasbourg pour nous avoir permis d’être présent.


Comme l’année dernière, l’ACOZE France tiendra un stand le 7 septembre au forum des associations organisé par la Communauté de Communes Aunis Atlantique à Saint Jean de Liversay (Charente-Maritime).

Plus d’infos:
https://www.facebook.com/events/2131774493789295/
https://www.aunisatlantique.fr/b/

Venez discuter de cet événement sur notre forum : Lien


Stage d’initiation à la régularité.

Les organisateurs du 7ème rallye des énergies nouvelles ont eu la bonne idée d’organiser un stage d’initiation à la régularité pour les débutants dans cette discipline.
Un rallye de régularité est un rallye dont le but n’est pas d’aller le plus vite sur des spéciales comme un rallye traditionnel mais de parcourir un trajet sur route ouverte en suivant un road-book et en respectant le plus précisément possible la vitesse imposée par l’organisateur.
Rendez-vous donc le samedi matin au siège du SAO (Sport Automobile Océan). L’accueil se fait dans une salle de formation standard, tout y est présent, l’écran vidéo, les paperboards, le café et surtout une sympathique équipe de formateurs prête à expliquer à une vingtaine de stagiaires comment lire un road-book.

Après la théorie, on passe à la pratique.
Aussitôt la distribution d’un road-book, il nous faut monter dans nos véhicules. Avec Anne-Sophie, nous décidons que je serais le copilote et c’est donc en Leaf LFC que nous nous présentons les premiers devant le panneau de départ. Le road-book sur les genoux, le carnet de bord dans une main, le téléphone dans l’autre avec le doigt sur le bouton de départ d’une application Tripmaster chargée la veille, nous voici prêt.

Le départ est donné : 10 mètres T droite au stop, 30 mètres T droite au stop, 200 mètres 3ème sortie au rond-point… le souvenir d’années passées à faire des rallyes refait surface sauf qu’aujourd’hui c’est moi qui annonce les notes !
Les premiers kilomètres se passent bien puis, après avoir tourné une page, la note ne correspond pas à ce que nous voyons. Nous sommes censés arriver à un stop mais la route principale continue avec des routes secondaires sur le côté… retour à la dernière note de la page précédente et je constate qu’elle ne correspond pas à ce que nous venons de passer ! Et voilà, je viens de faire ce que l’on nous a expliqué tout à l’heure, j’ai tourné 2 pages à la fois ! On se rappelle l’astuce donnée par la formatrice qui nous a conseillé de plier les coins des pages pour éviter qu’elles ne collent entre elles.
C’est reparti, sans perdre beaucoup de temps, puis quelques kilomètres plus loin, le changement de direction dessiné ne semble pas correspondre parfaitement au carrefour sur lequel nous arrivons. Là, je doute et préfère stopper ma pilote plutôt que de partir dans une mauvaise direction. Vérification du road-book puis retour au carrefour précédent situé à seulement 160 mètres. Dans le jargon du rallye de régularité, nous sommes en train de jardiner ! Ça aussi on nous l’a expliqué tout à l’heure, lorsque l’on se trompe ou que l’on cherche son chemin on jardine… on l’aura testé aussi !
Lors de ces erreurs de débutants, quelques véhicules nous ont doublé mais ce n’est pas important puisque ce qu’il faut c’est arriver à l’heure au contrôle horaire indiqué sur notre carnet de bord. Ensuite, nous aurons l’occasion de voir tourner dans une mauvaise direction les véhicules qui se trouvaient devant et derrière nous à un moment où je n’avais pas de doute sur la lecture du road-book, cela nous a donné confiance pour la suite et nous a permis de parcourir les 2 derniers secteurs sans problème y compris le dernier en fléché non métré.
Voilà, l’initiation est terminée pour nous, dans un mois nous serons de retour pour le vrai rallye, chacun dans son VE. Nous découvrirons alors les zones de régularité dans lesquelles il faut essayer de rouler à la vitesse moyenne donnée par l’organisateur… tout en suivant le road-book bien sûr !
Merci à Jérôme Piquenot et son équipe pour l’organisation de ce stage.

Pour tout renseignement ou pour participer à ce rallye qui se déroulera les 31 août et 1 septembre => https://www.sportautoocean.com/index.php/enr/inscriptions

L’ACOze y sera présente, n’hésitez pas à venir nous rencontrer.

Contributions: Mazorka

 


Regardez bien (ci-dessous) cette carte Chargemap de la Charente-Maritime à la date du 14 juillet 2019.
Vous pouvez constater qu’une borne rapide tri-standard est apparue au nord, c’est la 1ère borne de la Cdc Aunis Atlantique située à Ferrières.
Elle est très bien située, sur l’axe Niort/La Rochelle, dans une zone commerciale avec de nombreux commerces à proximité.

Elle fonctionne avec tout badge RFID et est gratuite jusqu’à son intégration dans le réseau départemental du Sdeer, avant la fin de l’année.

La seconde borne implantée par la Cdc sera située à Marans, les travaux de terrassement ont commencé.
Félicitations à la Cdc Aunis Atlantique qui a acquis ces 2 bornes ainsi que des véhicules électriques dans le cadre d’un plan TEPCV (Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte).

Revenons sur la carte, si tout se passe comme annoncé par le Sdeer, dans 18 mois elle devrait être recouverte de 57 icones violets représentants les 57 bornes du réseau départemental, un rêve qui devrait donc devenir réalité fin 2020.

Bornes de recharge rapide du réseau départemental du Sdeer:

La 1ère borne du réseau départemental tant attendu vient d’être installée sur la place du Château de Surgères.
Le Sdeer ne communique pas sur la date de mise en service ni sur les prochaines bornes qui seront installées, n’hésitez pas à nous les signaler et à les créer sur Chargemap si vous en apercevez une !

Localité Adresse Borne Propriétaire Chargemap Mise en service Etat
Ferrières ZC de l’Aunis Rapide CdC Aunis Atlantique Lien Juin 2019 En service
Surgères Place du Château Rapide Sdeer Lien ? Installée
Marans Place Saint Christophe Rapide CdC Aunis Atlantique En travaux

A bientôt… peut-être pour la 1ère inauguration !

Rédacteur: mazorka


L’ECO GRAND PRIX D’ALES, VU PAR UN ÉQUIPAGE D’ACOZE FRANCE

A l’occasion de la 10ième édition des RIVE (Rencontres Internationales des Véhicules Écologiques), la première édition de cette course de voitures 100% électriques ouvertes à tout public s’est tenue sur le circuit d’Alès pendant la nuit du 4 au 5 juillet 2019. Circuit de 2,5 km, 9 virages, trop peu de lignes droites, trop courtes. La plus longue faisant 305 m.

Circuit de vitesse d’Alès

Cet Eco Grand Prix est devenu une étape du Championnat d’Europe.

10 équipages étaient engagés :

Trois sur RENAULT ZOE ZE40, trois sur TESLA Modèle S, un sur KIA SOUL EV, un sur KIA NIRO, un sur BMW I3 et un sur JAGUAR I-Pace.

Zoé ZE40 au sigle de l’ACOze

Ces équipages devaient réaliser le plus de tours possibles à l’issue de trois séquences de 4 heures, entrecoupées de pauses de trente minutes durant lesquelles les recharges n’étaient pas autorisées.

Équipage ACOze: Bob et Thierry.

ACOZE France disposait d’un équipage sur RENAULT ZOE ZE40 pilotée par Robert (bob66) et par Thierry (teirhy), dont voici le récit :

« Je récupère peu à peu de ma nuit sans sommeil, et j’entends encore le bruit de mes pneus à la sortie de nombreux virages du circuit. Je me souviens encore de la chaleur pesante de cette très longue nuit d’été qui m’attendait. Un peu de stress avant le feu vert de 20h00, j’allais vivre une bonne expérience que je n’oublierai jamais. Passer une nuit à contrôler la vitesse, la consommation, les deux rétros pour les dépassements à droite et à gauche des TESLA allemandes, communiquer avec mon co-pilote Thierry et lutter contre le sommeil, c’est vraiment très épuisant. Les autres teams disposaient de 3, 4 voire 5 co-pilotes, ACOZE France n’avait que deux pilotes !

J’ai vu les tours défiler, les gouttes de sueur couler sur mon visage, le soleil se coucher lentement, le ciel s’obscurcir, mais pas la température baisser.

Ouvrir les vitres ou mettre la clim ? Va pour la vitre à moitié ouverte.

Après 3h50 de conduite, je m’arrête juste avant le stop de 30 minutes obligatoire, puis on décide de charger de 25% jusqu’à 80%, Thierry prenant le volant à l’issue.

Je tente de dormir, mais je me contenterai seulement d’un peu de repos, je pensais à mon co-pilote et à ma ZOE, je n’étais pas tranquille.

Thierry me repasse le volant après avoir fait une seconde charge jusqu’à 80% pour terminer les quatre dernières heures de course.

Je n’ai pas mangé, juste un café et des fruits secs, je débranche ma wallbox et pars, casque sur la tête (obligatoire), vers l’inconnu. Vais-je être capable de terminer cette aventure ?…………………….

Des tours, des virages bruyants, sans oublier le clignotant pour dépasser afin d’éviter une pénalité, je bois quelques gorgées d’eau mais pas trop (à presque 70 ans, la prostate peut provoquer un arrêt obligatoire au stand !). Enfin la nuit s’éloigne et la piste devient plus nette, derrière la colline, je guette l’arrivée du soleil qui m’accompagnera jusqu’au dernier tour.

Par téléphone, mon co-pilote me renseigne sur les positions des autres concurrents avant la fin de l’épreuve, et constatant que mon autonomie me permettait de dépasser deux ZOE, j’ai mis « la gomme », je devrais plutôt dire que j’ai « enlevé de la gomme », car mes pneus ont vraiment souffert et je devrais passer en concession.

Nous avons réalisé 545 km et 215 tours (le meilleur a réalisé 247 tours sur TESLA Modèle S et le moins bon : 157 sur JAGUAR I-Pace). Certains équipages participaient à un classement comptant pour le Championnat d’Europe, dont nous ne faisons pas partie, mais nous sommes arrivés quand même dans le milieu. Les KIA NIRO et SOUL EV avec plus d’autonomie, ont chargé moins longtemps que nous, et les TESLA avec des chargeurs très performants ont réalisés les meilleurs tours, nous avons toutefois réalisé plus de tours que la BMW I3, la JAGUAR I-Pace et les deux autres ZOE.

Personnellement, j’ai vécu une expérience très riche en émotions, stress, fatigue et réalisé des rencontres diverses très intéressantes.

Thierry et moi avons donné une image compétitive d’ACOZE France, je remercie le Comité Directeur de nous avoir fait confiance en nous inscrivant à cette compétition.

J’en profite pour remercier notre hôte (2Ni) qui nous a hébergé et permis de recharger notre véhicule, ainsi que nos collègues adhérents (TomC, JJP, Jean-Luc coupez) qui nous ont soutenu pendant l’épreuve, ainsi que Seb de Leaf France Café qui était de passage. »

ACOZE FRANCE remercie l’agence COM’PUBLICS (www.compublics.com) qui lui a permis d’être partenaire institutionnel afin de participer à cette grande manifestation.

Article réalisé par Robert MORANDEIRA et Alain REVAULT.


Nos documents

Tableaux charge

Flyers

Disques de recharge

Suivez-nous sur Twitter

Archives