J’ai testé la panne sèche (et l’assistance Kia) pour vous… à l’insu de mon plein gré ! :)

  • 0

J’ai testé la panne sèche (et l’assistance Kia) pour vous… à l’insu de mon plein gré ! :)

Certains le savent, je roule beaucoup, souvent sur de longues distances, et presque tous les mois je fais un trajet de 180 km, trajet que je connais donc bien.
Au début, lorsque je partais pour de tels trajets, je me gardais 20 km d’autonomie affichée comme marge. Puis je me suis contenté de 10 km et maintenant, lorsque je suis seul, je ne m’inquiète plus de voir que mon autonomie est en dessous de mes besoins et je vise au plus juste.

Et donc, ce qui devait arriver, arriva !

Ce week-end, je pars comme souvent de Biganos où j’habite (entre Arcachon et Bordeaux) pour Pau, soit 180 km en évitant les autoroutes et en prenant presque au plus court.

Autonomie au départ 167 km : (rien d’inquiétant pour moi)

Oui mais cette fois, je pars d’un peu plus loin car le matin j’ai déjà fait quelques 5 km, trois fois rien. Rolling Eyes

Il fait beau, les oiseaux chantent, c’est presque l’été, je roule à 90 (gps) malgré les 20 bons kilomètres de déficit au compteur.

Pas de bol, j’ai même pas fait 30 km qu’il commence à pleuvoir, et finalement après une cinquantaine de km et voyant que mon autonomie est toujours déficitaire, je ralenti le rythme et passe en mode 80 km/h (gps).

Arrivé à mi parcours, j’ai consommé 49 % de batterie, alors bien qu’il me manque toujours 15 km d’après l’estimateur d’autonomie, je décide de ne pas m’arrêter sur une borne 6 kW proche de mon chemin. (en roulant à 80 km/h au lieu de 90 km/h pendant 100 km, c’est environ 7 min de perdues, bien moins que le détour pour aller jusqu’à la borne, se brancher, et sans même compter le temps de charge)

À 20 km de l’arrivée, il me manque toujours 5 km d’autonomie au compteur, mais d’après mon niveau de batterie et mes estimations, je pense que je peux atteindre ma destination, ce sera juste mais j’y crois, et là encore je fais l’impasse et continue ma route ignorant une borne fraîchement installée que je découvre au passage.

Alors que je suis déjà sur la réserve en mode tortue clignotante (puissance du moteur limitée à 3 kW) j’arrive enfin devant la borne tant attendue, mais là, horreur, des travaux sont en cours et des barrières m’empêchent d’accéder au parking.
Il me faut trouver une autre entrée, et comme je ne connais pas bien je commence à tourner en rond, oh pas longtemps car après seulement quelques centaines de mètres, le verdict tombe,… c’est la panne sèche, je n’atteindrai pas ma destination.

186 km « seulement » … je suis habitué à mieux.

  

 

(sous le coup de l’émotion, je n’ai même pas pensé à faire une photo de l’ordinateur de bord, mais le message est le même que sur les ioniq )
(avec 0% au lieu de 42 évidement)

 

La batterie à choisi un rond point pour rendre ses derniers électrons, et je dois donc pousser la voiture jusqu’à la première sortie. (j’aurais dû pousser jusqu’à la deuxième…)

 

Une fois convenablement stationné j’appelle l’assistance Kia. Rien à dire, réponse rapide et une dépanneuse m’est envoyée gratuitement.

L’attente aura été vraiment longue, presque 1 h, mais bien que pousser sur les seulement 200 m jusqu’à la borne m’ait traversé l’esprit, malheureusement il y avait beaucoup trop de circulation, et les travaux n’arrangeant rien j’ai préféré attendre sagement.
Mais si j’avais choisi la bonne sortie du rond-point, alors je n’aurais pas eu d’autre choix que pousser jusqu’à l’entrée du Leclerc et ses bornes salvatrices. Smile

Et comme un pied de nez, là, à quelques mètres de ma voiture à la batterie épuisée, je remarque une ZOE, oui ! une ZOE à peine masquée par sa borne !

Finalement tout se finit bien et j’atteins enfin ma destination.

Quelque minutes pour faire activer ma carte de fidélité à l’accueil du magasin, et voilà la batterie qui criait famine enfin en charge.
J’ai eu un peu de chance de trouver une prise libre car il y avait déjà 2 Zoé en cours de charge.

Finalement, après 36 000 km, je pense pouvoir dire que je constate une très légère perte d’autonomie, de l’ordre de 5% (environ 1kWh), soit 10 km de perdu pour 200 parcourus. Ce même trajet n’aurait pas posé problème l’année dernière.
Alors il faut relativiser, ces 10 km sont perdus uniquement lorsqu’on veut aller chercher les limites, car dans la vie de tous les jours, ça n’a aucune importance. Mais pour moi qui fais régulièrement de longs voyages, il va falloir que j’en tienne compte pour mes futurs trajets.

Le retour est toujours plus simple, car ça descend très légèrement (environ -100m)Smile
Au départ :                                 À l’arrivée :
 

En charge chez moi grâce à une rallonge lancée par la fenêtre.

C’est l’inconvénient de charger habituellement au boulot,….. lorsqu’on ne travaille pas il faut faire autrement.

Contribution: Thierry Bertin


Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partenaires

Freshmile

PlugSurfing

Altima

EP-Tender

Ecomotion

Prochains évènements

Aucun évènements prévu pour le moment.

Nos documents

Tableaux charge

Flyers

Disques de recharge

Suivez-nous sur Twitter

Archives