Compte-rendu de la journée de Fête du Développement Durable à Sucé sur Erdre.

  • 1

Compte-rendu de la journée de Fête du Développement Durable à Sucé sur Erdre.

Compte-rendu de la journée de Fête du Développement Durable à Sucé sur Erdre.

Très bon accueil des responsables de l’organisation (Nadège P. et Pierre L.). Et d’Olivier G. qui semble au courant de tous les projets de la commune. Par exemple le prêt gratuit de vélos électriques pendant 15 jours ou la création récente de tracés chaucidou (voie centrale pour véhicules bordée de pistes cyclables), une découverte pour moi, etc.

Par contre, pénurie de visiteurs… probablement due à la pluie drue qui s’est manifestée dès 14h, mais même le matin le public ne s’est pas bousculé.
Les seuls visiteurs sur le périmètre économies d’énergie ou mobilités électriques étaient des convaincus et du coup l’action inspiratrice de rouler en véhicules zéro émission pour les indécis fut mince.

Sur ce périmètre on trouvait :

  • Enedis avec Linky
  • une société gérant l’éclairage public de Sucé (avec LED qui sont, de base, peu éclairantes et qui, au passage de piétons, éclairent progressivement plus),
  • un installateur de panneaux solaires,
  • divers stands de la municipalité qui proposaient des ampoules LED gratuites, et des « défis » pour les particuliers pour être aidés à diminuer les consommations diverses de l’habitat avec mallettes composées de multiples mesureurs, y compris celui que l’on ajoute sur le pommeau de douche pour mesurer les litres d’eau consommés,
  • Acoze,
  • Sydégo, la branche « borne » du syndicat départemental d’énergie de Loire-Atlantique (Sydela).

Et donc, nous avons discuté avec Amandine A., de Sydégo, notre voisine de stand, qui gère l’installation des bornes sur le 44 et cela fut instructif. Elle est repartie avec quelques disques de recharge Acoze et serait partante pour en mettre dans les courriers du Sydégo comprenant les badges des personnes qui s’abonnent au réseau du 44.

Elle nous a expliqué que le coût (financement et entretien) des bornes est sans rapport avec celui payé par les VE qui s’y connectent et qu’il faut force subventions pour payer tout cela (l’ADEME y participe).
De plus, se joue maintenant l’harmonisation avec les départements voisins (badges et coûts) ; pas triste ! Alors quand il s’agira d’harmoniser les régions !

 

Nous avons pu faire essayer la Tesla à un visiteur de la dernière heure qui a été très heureux de l’opération. Un peu bluffé par l’autopilote, il a aussi apprécié le concept général de véhicule électrique.

Par ailleurs on a discuté avec un partisan des batteries interchangeables plutôt que des bornes de recharge ; on lui a expliqué que le modèle économique ne fonctionnait pas, mais peine perdue.

Il y avait aussi des stands multiples, avec plantes, graines, stand de recyclage, de compostage, de deux-roues électriques, etc.

Pour l’année prochaine, se pose la question du peu de visiteurs présents : peut-être un lieu moins éloigné du centre-ville ? Plus de publicité ? La mauvaise météo a sûrement participé à cette défection du public.

Contribution: Georges RICOU


1 Comment

ANDRE LAMBERT

novembre 1, 2018at 8:47

Je devais m’y rendre avec ma Ioniq, mais j’avais une AG qui ma pris trop de temps.Ce seras une prochaine édition.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partenaires

Freshmile

PlugSurfing

Altima

EP-Tender

Ecomotion

Prochains évènements

Aucun évènements prévu pour le moment.

Nos documents

Tableaux charge

Flyers

Disques de recharge

Suivez-nous sur Twitter

Archives