COMPTE-RENDU D’UNE EXCURSION ENTRE L’ALSACE ET LA FRANCHE-COMTE

  • 2

COMPTE-RENDU D’UNE EXCURSION ENTRE L’ALSACE ET LA FRANCHE-COMTE

Fin juin j’ai donc réalisé un aller/retour entre Wasselonne (Alsace) et Bletterans (Franche-Comté) : 700 km, sur 2 jours et en semaine.

Buts à atteindre :

  • N’utiliser que les bornes 22 kW de RENAULT,
  • Contacter les commerciaux pour présenter le rôle de l’ACOZE,
  • Faire connaître ce type de véhicule à ma famille « dieseliste ».

Ce déplacement a donc été réalisé en semaine pour la facilité de recharge, ce qui me permet de confirmer qu’au cours d’un dimanche ou jour férié, aujourd’hui c’est quasi impossible ,

Pourquoi quasi ?

1/ la société SAABRE m’avait mis à disposition le MAXICHARGER avec toutes ses prises, ce qui m’aurait permis de me recharger n’importe où , du monophasé au triphasé (limité volontairement à 22 kW). A condition de trouver des sites ouverts se prêtant à la recharge.

Cet appareil est génial, très simple d’utilisation, mais reste encore cher (1100 euros) à l’acquisition, peut-être qu’un projet de location sur une certaine durée pourrait voir le jour ? Personnellement, s’il fallait m’équiper d’un CRO (500 euros), je préférerais passer au stade supérieur afin d’être tranquille.

2/ le projet CORRI-DOOR qui se met en place actuellement corrigera ce désagrément.

J’avais choisi de me recharger tous les 90 km, ce qui correspond à 1 heure/1 heure 30 de conduite et 50 minutes de recharge en 22 kW. Toutes mes recharges seront arrêtées volontairement à 99 %, sauf en fin d’étape.

Les photos qui suivent montrent les différentes étapes :

01

 

Chargement d’un VTT taille adulte après abaissement du dossier de la banquette arrière : j’aurai pu installer un deuxième vélo avec les bagages !

 

ÉTAPE 1 : Wasselonne – Colmar : 75 km (1/3 de RN et 2/3 de Voie rapide et A35), vitesse maxi 102 km/h, durée : 1 heure02

 

Restait 77 km à l’ODB et 4 « pavés » à 23 km le pavé : donc autonomie : 4 x 23 + 75 = 170 km
0354% à charger sur une……..11kW !Le commercial ignorait la puissance de sa borne accélérée et m’avait mal renseigné une semaine auparavant. Sinon excellent accueil et premier briefing de ma part avec la fourniture d’un tableau des indications de puissance des différentes bornes de recharge. RENAULT m’invite à utiliser la rapide du CORA HOUSSEN, après 30 minutes de « tchatche », je m’y rends, c’est 15 minutes environ.

04

30 minutes de charge pour aller à 99 %.Sauf que je n’ai pas profité de ce gain par rapport à une 22 kW , car j’ai passé 1 heure à présenter la ZOE et l’ACOZE à une personne très intéressée et très motivée : dans la foulée il devait se rendre chez RENAULT !!!!!

 

 

Étape 2 : Colmar – Montbéliard : 96 km (voie rapide), vitesse maxi : 102 km/h, durée : 1 heure.

05

Vers 11h30, arrivée chez RENAULT-DACIA, rue Champ du Cerf, à la sortie de l’autoroute, donc très pratique. Excellent accueil et prêt de la carte entre midi et 14 h00 sans sourciller : super !38% à l’ODB : 50 minutes de charge à 22 kW.

Vu l’heure, j’ai profité de faire la pause repas au MACDO situé à 75 mètres !

Réintégration du badge dans la boite aux lettres.

06

Ma ZOE en charge sous le beau temps !Dans le hall d’accueil, plusieurs ZOE en présentation, ça respirait la motivation dans cette concession !

Étape 3 : Montbéliard – Besançon : 80 km ( RN), vitesse maxi : 92 km/h, durée : 1h30.07

Vers 14h30, arrivée au RENAULT du Boulevard Kennedy, très facile d’accès.Excellent accueil, commercial très motivé, jeune BTS ayant choisi de réaliser son dossier d’examen sur le VE, donc il dispose actuellement des coordonnées de l’ACOZE.

Très bonne présentation de ZOE dans le hall, cela respire aussi la motivation.

08

48 % à charger = 40 ‘ de recharge à 22 kW.Départ de RENAULT après pas mal de « tchatche » vers 15 h15 !

Étape 4 : Besançon – Bletterans :

09

87 km (RN), vitesse maxi 92 km/h, durée : 1h30

Arrivée à destination avec 345 kms effectués en 9 heures réparties comme suit :Trajet : 5 heures, recharge : 2 heures

« tchatche » : 2 heures.

A Poligny, j’ai fait une halte prévue chez RENAULT qui ne dispose que d’une 7 kW. Après discussion, il va essayer de la changer contre une 22 kW, car Poligny est un point stratégique de recharge pour un VE dans la région.

10

Consommation moyenne : 13,8 kWhAvant le départ je disposais de la même consommation, donc c’est ma façon de conduire.

La voiture a besoin de 60% de recharge.

11

Le MAXICHARGER en action sur une prise 9/10A.60% à recharger en 18 heures pour atteindre 99% et 1 heure de plus pour équilibrer les cellules pour atteindre les 100% !!!

Je n’avais pas de déplacement prévu le lendemain, donc j’ai opté pour ce style de charge ..très lente, sinon j’avais la possibilité de charger en triphasé dans la scierie du coin, dont le propriétaire est un membre de la famille.

 

Le lendemain, suite à la charge, un petit parcours d’essai de 20 kms a été réalisé par la famille, avec le petit dans le siège auto et les deux ados derrière : essai très concluant ! Serai-je encore le seul propriétaire d’une ZOE dans la famille ?

En tout cas, voici un futur passionné et un vecteur prometteur pour l’avenir du VE !

Le retour s’est effectué 48 heures après sur les mêmes itinéraires et mêmes lieux de recharge.

La durée est identique en raison de nombreux bouchons avant Colmar, d’un accident sur l’autoroute de Colmar et de la recherche d’un dépanneur pour la borne rapide 43 kW disjonctée à Houssen , et de 50 minutes de recharge au lieu de 30 minutes , sinon, c’était 1h30 de moins, car pas de « tchatche » au retour ! Donc le temps aurait été de 7 h 30 !

A savoir qu’il faut bien arrêter la borne rapide avant de la débrancher, sinon ça disjoncte, et de plus, en raison de la chaleur, la borne n’a donné qu’une puissance de 22 kW automatiquement, car les frigos et la climatisation du Centre commercial ont la priorité (dixit le dépanneur).

CONCLUSION :

En semaine, c’est une virée très concluante, tout à fait réalisable dans des temps honorables et dans la sérénité.

Les temps de recharge permettent une relaxation non négligeable, très utile pour la sécurité de conduite.

Aucune fatigue après 9 h00 de route.

Aucun style de conduite particulièrement lié à l’économie n’a été recherché : un déplacement normal aux vitesses préconisées par le Code de la Route. Pas d’accélérations sportives, ni de freinages intempestifs.

Suite à la longue distance et en fin de trajet, je n’ai pas ressenti ces fameux acouphènes typiques au véhicule thermique , pourtant ayant disposé de voitures luxueuses avec l’insonorisation adéquate, je peux faire la comparaison ; au risque d’avoir des propos un peu péremptoires : un véhicule thermique possède un moteur à…..explosion, donc il doit y avoir une incidence avec le milieu ambiant (ondes de déflagration), cela mériterait peut-être une étude, si ce n’est pas déjà fait !

Au final , je maintiens que le véhicule électrique de ce gabarit n’est quand même pas fait pour faire ce genre d’action, sinon à titre exceptionnel en raison notamment des temps de recharge et des disponibilités sur les bornes de recharge. Maintenant, si l’EP-TENDER se généralise, c’est autre chose !

A l’heure actuelle, la seule automobile toute électrique permettant de parcourir de grandes distances est la TESLA avec ses Superchargers. En faisant le même trajet, je n’aurai mis que 5 heures, voire 7 heures avec « tchatche », du fait que je n’aurai eu aucune recharge à faire !

 

Réalisé par Alain REVAULT (alainrvt) – Co-fondateur de l’ACOZE


2 Comments

PAUGE

octobre 14, 2015at 9:17

Ce récit ressemble beaucoup a un trajet que j’ai réalisé en Mai 2014, entre Fontainebleau et Strasbourg, avec un petit crochet par Nancy, on arrive a peu pres a la même distance.
Utilisation egalement des bornes 22kW des concessions Renault et de la borne rapide du Cora de Sarrebourg.
Quelques remarques :  » la borne n’a donné qu’une puissance de 22 kW automatiquement, car les frigos et la climatisation du Centre commercial ont la priorité  » ceci est peu credible c’est plutot le véhicule qui limite la puissance en été pour preserver l’echauffement des batteries, cela se verifie par l’enclenchement par intervalle des ventilateurs de la Zoé !
Sinon je partage tout a fait les conclusions et les agréments d’un voyage longue distance en véhicule électrique qui pour moi egalement est plus reposant que le meme trajet en vehicule thermique, il faut simplement accepter les arrets forcés pour la recharge, mais 1h de recharge est tout a fait acceptable !

    alainrvt

    octobre 25, 2015at 4:35

    Ce n’est pas moi qui ait avancé cette indication de limitation de puissance, mais le technicien qui est venu dépanner la borne ! Le premier jour, la température était la même, et j’ai rechargé en rapide : donc…….

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos documents

Tableaux charge

Flyers

Disques de recharge

Suivez-nous sur Twitter

Archives