Constats sur le site Je-roule-en-electrique.fr

  • 3

Constats sur le site Je-roule-en-electrique.fr

Après avoir publié en septembre 2018, avec d’autres associations, la tribune libre « Voiture électrique : qu’attend le gouvernement pour mettre les watts ? », nous sommes heureux d’apprendre le lancement par l’AVERE du site je-roule-en-electrique.fr. Site estampillé Ministère de la Transition Écologique et Solidaire.

L’ACOZE France, invitée par l’AVERE, était présente lors de ce lancement en présence d’Elisabeth BORNE Ministre de la Transition Écologique et Solidaire, et de son Secrétaire d’Etat chargé des Transports Jean-Baptiste DJEBARRI, montrant l’investissement de l’État dans ce projet.

Dès ce lancement, suite aussi à la sollicitation de l’AVERE sur d’éventuelles remarques constructives à formuler sur l’application, les membres d’ACOZE France se sont, tout naturellement rendus sur le site pour être parmi les premiers cobayes et pour se faire un avis critique sur les informations fournies. En effet, depuis 5 ans, ACOZE France, par l’investissement de ses membres, réalise différents documents et supports à destination des néophytes afin de leur faire découvrir ou comprendre l’univers du véhicule électrique et de les encourager à faire cette transition, ce qui représente une consolidation importante de connaissances. Citons par exemple :

Fidèles à notre philosophie de critiques constructives et de travail en commun pour soutenir la mobilité électrique, nous souhaitons donc faire connaître nos constats et propositions sur le contenu du site. Cet article se veut donc être une synthèse des commentaires de lecture des membres d’ACOZE France.
Dans ce but notre président, Alain REVAULT, a donc contacté rapidement Cécile GOUBET (Déléguée Générale) et Mathieu CHIARA (Responsable Communication) de l’AVERE afin de leur faire un premier retour, toutes nos remarques n’étant pas listées dans cet article. L’AVERE a apprécié ce retour en indiquant que des modifications seront apportées, certaines l’étant même déjà.
Nous en profitons pour souligner que l’implication en amont de notre association aurait permis de faire profiter la création du site de l’expérience d’ACOZE France dans la réalisation des documents pédagogiques à destination des néophytes.

Les points positifs

Sur le site beaucoup de points sont positifs. Nous citerons plus particulièrement le regroupement de toutes les aides disponibles qui représentait jusqu’à présent un travail de fouille pour les trouver. Il sera important que cette source d’information soit régulièrement mise à jour pour intégrer leurs modifications ou la création de nouvelles aides locales.

Les points à améliorer

La première remarque des adhérents de l’association sur le site je-roule-en-electrique.fr a été la forte impression du côté partial et orienté de son contenu ce qui ne cadre pas bien avec la nature d’un site affichant le logo du Ministère de la Transition Écologique et Solidaire, qui devrait donc être le plus neutre possible. Voici donc quelques premiers retours sur ce site.

Le simulateur : « Le véhicule électrique est-il fait pour moi ? »

Notre conviction profonde de la pertinence du véhicule électrique pour la quasi-totalité des besoins et les résultats de nos tests nous font penser qu’il conviendrait de reformuler ainsi la question posée : « Quel véhicule électrique est fait pour moi ? ».

Nous avons cependant joué le jeu et réalisé de nombreuses simulations. Les propositions de modèles faites par le simulateur nous ont parues plutôt surprenantes. Même en changeant des paramètres dans le simulateur, les mêmes modèles de véhicule électrique reviennent toujours en tête de liste et même en cliquant sur « voir plus de véhicules », beaucoup de modèles n’apparaissent pas (*), notamment les deux-roues qui font aussi partie des véhicules électriques possibles, alors que de l’expérience des membres d’ACOZE France ils seraient très bien adaptés au profil défini pour la simulation. Pour tenter de comprendre les raisons de ces propositions étonnantes les membres d’ACOZE France ont rapprochés les modèles proposés de la liste des sponsors et fait le constat d’une importante corrélation. Or, encore une fois, le site, sous couvert du gouvernement, doit être astreint à la plus grande neutralité possible.

Finalement, en reprenant la question à laquelle le site s’intéresse il nous semble que le résultat adapté à ce simulateur aurait plutôt dû être une capacité de batterie à privilégier pour son profil de déplacement.

Le titre pourrait alors être : « Quel type de véhicule électrique est fait pour moi ? ».

Un autre élément étonnant de ce simulateur est la question sur le kilométrage en vacances. Étant régulièrement questionnés à ce sujet sur le forum ACOZE France, nous sommes bien conscients que c’est une des premières questions posées lors des discussions sur le véhicule électrique. Mais ce point ne devrait pas être traité dans le simulateur, si nous ne voulons pas induire en erreur les personnes intéressées par le passage au véhicule électrique.

L’utilisateur à qui quelques véhicules sont suggérés après avoir inclus dans son profil + de 500km pour les vacances fera l’implicite que ces véhicules peuvent parcourir une telle distance sans recharger. Pourtant, d’une part, rares sont les véhicules qui en sont capables aujourd’hui et, d’autre part, cette autonomie est fortement dépendante du style de conduite !

Il serait donc plus judicieux de traiter les longs trajets à part afin d’expliquer pédagogiquement les conditions et les contraintes pour réaliser ces longs trajets. Ou, a minima, indiquer pour chaque modèle présenté en résultats, le nombre de charges rapides à effectuer avec ce modèle pour réaliser un long trajet. Nous sommes conscients qu’il faut vulgariser le véhicule électrique et son utilisation pour le rendre compréhensible à tout le monde, mais en l’état des choses, il ne faut pas donner d’informations confuses, car c’est prendre le risque de discréditer le véhicule électrique.

(*) L’AVERE semble déjà avoir modifié son simulateur pour donner suite à nos premières remarques, maintenant les véhicules électriques 5 places apparaissent même en sélectionnant 4 places.

Le simulateur de temps de charge

L’outil proposé dans cette page : https://www.je-roule-en-electrique.fr/rien-de-plus-simple-que-de-recharger-au-quotidien-10 nous parait peu adapté à l’objectif du site qui est de mieux faire connaître le véhicule électrique et d’aider le visiteur dans sa prise de décision pour faire le pas en avant vers un moyen de transport plus durable. Encore faut-il que les informations fournies par le site, soient précises et ne l’engage pas sur un mauvais choix.

Ici nous pourrions dire, ironiquement, que nous sommes heureux d’apprendre que durant 12h de stationnement, avec une borne 7.4 kW il est possible de récupérer 538 km d’autonomie (ce qui nous permettrait de nous rendre sur notre lieu de vacances d’une seule traite avec notre véhicule pourtant équipé d’une batterie de seulement 24 kWh !)

Le résultat produit auprès d’un néophyte lorsqu’il fera le constat du caractère hautement théorique du calcul qui lui a été présenté risque de ne pas être en phase avec l’objectif initial !

Il faut donc revoir la présentation de cet outil pour clairement afficher que l’autonomie réelle acquise durant les X heures de recharge à Y kW dépendra directement des caractéristiques du véhicule.  Et ces informations doivent à minima être dans une taille de police de caractères proche de celle de la phrase « Avec une puissance de charge de ».

La page « Les offres de recharge »

Pour éviter tout malentendu sur un placement de produit, comme l’illustration avec un technicien Proxiserve pourrait le faire penser aux visiteurs, il nous semble nécessaire que ces pages commencent par un préambule indiquant tous les installateurs, les normes et certifications nécessaires pour les différents cas de figure et comment les trouver.

Les sponsors de l’AVERE devraient être présentés seulement en tant qu’exemples et regroupés dans un paragraphe clairement intitulé « Parmi nos partenaires ».

Ainsi les différents endroits du site renvoyant vers cette page n’auraient pas une aussi forte connotation de placement de produit.

A titre d’exemple nous aurions donc à minima :

  • En maison individuelle :
    • Pour un point de recharge (borne ou prise) de puissance inférieure à 7 kW, un simple électricien peut faire l’installation,
    • Pour une borne de puissance supérieure ou égale à 7 kW, il faut un professionnel certifié IRVE par l’AFNOR ou Qualifelec.
  • En copropriétés, entreprises et collectivités :
    • Idem que pour maison individuelle

Dans un cas comme dans l’autre pour trouver un professionnel Certifié IRVE consulter:

En précisant qu’il est possible d’obtenir une subvention ADVENIR pour l’installation. Pour cela le professionnel doit être labellisé ADVENIR:

 

La page « Tout savoir pour recharger son véhicule électrique »

En bas de page se trouve une erreur dans cette phrase :

« De plus, votre véhicule électrique est fourni de série avec un câble de recharge vous permettant de vous brancher n’importe où. »

Suivant les constructeurs, le câble de recharge pour les bornes publiques n’est pas de série mais en option, dans ce cas-là seul le Câble de Recharge Occasionnel (CRO) ou Flexicharger est fourni de série. Ce qui implique que la recharge sur les bornes publiques devient très longue et inadaptée aux déplacements.

La page « Rien de plus simple que de recharger au quotidien ! »

Une petite erreur dans ce passage :

« Pour une recharge occasionnelle, une simple prise domestique peut suffire. Facile à mettre en place, peu coûteuse et plus sécurisée, une prise renforcée est cependant recommandée pour un usage quotidien. Installée par un électricien agrée, celle-ci se compose d’une ligne dédiée sécurisée et d’un dispositif de protection électrique adapté permettant de porter la puissance de charge à 3,6 kW. »

En fait l’installation d’une prise renforcée peut être faite par un électricien tout court. Pour ce type de point de charge (< 7 kW), l’électricien n’a pas besoin d’être « agréé ».

 

Nous continuerons dans les jours et semaines à venir à étudier ce site afin de proposer des améliorations à apporter et de faire remonter à l’AVERE nos constatations sur d’éventuelles erreurs.

 


3 Comments

LAMBERT André

novembre 10, 2019at 9:00

Bonjour
Merci pour ce travail de réflexion sur le site je roule en électrique.
La 1er chose qui me choque est votre tableau au tour des taille de batterie.
Cela exclu d’office des voitures a petite taille de batterie qui ont la charge rapide de figurer dans le choix.
Cela n’a comme raisonnement final que de pousser les futurs utilisateurs a s’orienter vers des grosses batterie au détriment des ressources , et en contradiction avec le volet écologie.
Exemple Une Hyndai IONIQ de 30 kw sur un voyage passeras le même temps qu’une Kona, ou qu’une ZOE ou qu’une 208 avec 50 kw. cela grace a sa recharge à 70kw en CCS

C’est plus le taux effectif de recharge rapide qui est a prendre en considération que la taille de la batterie. Oui bien sur sur 1000 k il y auras un ou deux arret de plus mais le temps global seras le même.
Ce tableau n’est pas bon a mes yeux.
Une voiture avec un 28 kw recharge par nuit 150 km / jours sur CRO et 220 km sur Wal box, il faut le dire car il y a des belles petites citadines qui arrivent sur le marché.
Faite un tableau pour les usages habituels tout au long de l’année
Et reprenez un autre tableau pour les déplacement occasionnels pour les vacances avec le figuré non pas des taille de batterie qui ne veux rien dire, mais le temps passé a la recharge suivant le taux de recharge maxi possible 22 kw / 50 kw / 70 kw / 100 kw / et au dela. Ce seras bien plus vrais et plus parlant.
Un autre point est a souligner pour ceux qui ont deux véhicules qui peut être un thermique , c’est la possibilité de faire les long déplacement occasionnel avec le thermique, cela supprime toute contraintes des long déplacement.

Flo01

novembre 11, 2019at 7:00

Tout d’abord, merci pour votre commentaire.
Pour le point que vous soulevez, nous rappelons que cet article n’est pas un travail de fond et qu’il est fait pour soulever quelques incohérences du site. Pour le tableau, c’est peut être pas clairement expliqué dans l’article, il est là juste à titre d’exemple sur ce que aurait pu être le résultat du simulateur et comment aurait dû être traité la question plutôt que donner directement des modèles de VE comme résultat. Vu qu’il a été fait à titre d’exemple, nous n’avons pas « travaillé » dessus pour le rende le plus complet et exact possible, ce qui aurait pu être le cas si nous avions travaillé en amont avec l’AVERE sur l’élaboration de ce site.
Néanmoins vos remarques sont judicieuses. Un travail en commun va être mis en place entre l’ACOZE France et l’AVERE afin d’apporter des améliorations à ce site, ce qui est une bonne initiative de l’AVERE. Je vous invite donc à venir nous rejoindre sur notre forum (https://forum.acoze.org) afin d’apporter vos remarques et éventuellement participer à ce travail, voir à l’élaboration d’un « vrai » tableau si cet exemple est retenu pour figurer sur le site Je-roule-en-electrique.fr

DUVERNEIX Yves

novembre 12, 2019at 11:12

Bonjour M. LAMBERT.
Effectivement, jusqu’à peu, les voitures électriques mises sur le marché ne pouvaient permettre de penser à de longs trajets. Le temps d’attente total des recharges était rédhibitoire pour les membres de la famille. On a cru que c’était par manque d’autonomie des véhicules.
D’ailleurs, la première question du public est toujours « Quelle est l’autonomie ? Moi avec ma thermique, je fais 1.000 km ». Et on répondait que le VE est l’idéal pour les trajets du quotidien, qui représente plus de 90% des trajets de l’année. Mais qu’il n’est pas encore fait pour partir en vacances, à l’autre bout de la France. Même si certains n’hésitent pas à se lancer dans cette aventure. Souvenez-vous de M. Robert MORANDEIRA dès 2013.
Mais, aujourd’hui on comprend que c’est la puissance de recharge qui permet de rendre le VE aussi « polyvalent » que le VT. Qui dit « polyvalent » dit « capable de rouler à 130 km/h sur autoroute pendant 250 km ». Et qui dit « puissance de recharge » dit « capacité de batterie minimum » pouvant la supporter. Il faut donc quand même une capacité de batterie minimale suffisante. Par ailleurs, La sécurité routière préconise un arrêt de 15 à 20 minutes toutes les 2 h, c’est à dire justement tous les 250 km.
Ainsi, le VE « polyvalent » doit avoir une batterie de 75 kWh, refroidie par fluide, et une puissance de charge de 125 kW.
Les modèles existants ayant ses caractéristiques sont encore peu nombreux : Les Tesla, la VW ID3, l’Audi e-tron.
S’en rapprochent : la Mercedes EQC, la Hyundai Kona ev, la Kia e-Niro et la Soul ev.
Les autres modèles ayant des puissances de charge de 50 à 100 kW et des batteries de 35 à 64 kWh n’offrent pas cette polyvalence, mais restent de très bons véhicules du quotidien « locorégional ».
Il reste le problème de trouver des bornes offrant la puissance nécessaire. Tesla à son propre réseau. Pour les autres, seul le réseau Ionity propose les Très Haute Puissance. Total et Shell commencent aussi à installer des bornes de puissance suffisante. Mais ces réseaux n’en sont encore qu’à leur début de déploiement.
Le réseau Izivia, avec une puissance maximale limitée à 50 kW, est insuffisant dans cette option de « polyvalence » du VE.
En conclusion :
– On voit que la course au kWh pour de grosses batteries devient inutile. 75 kWh sont suffisants. Bien que cela soit déjà à la limite en termes de ressource des éléments. Mais, je reste confiant dans la recherche qui nous promet des batteries moins gourmandes pour des capacités identiques.
– On voit aussi que la puissance des bornes sur les grands routiers doit être, au moins, de 125 kW.
Avec ces deux caractéristiques, le VE devient aussi polyvalent qu’un VT, nécessitant des temps d’arrêts sur les longs trajets quasi-équivalents aux voitures thermiques.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Prochains évènements

Pas d'évènements prévus pour le moment.

Nos documents

Tableaux charge

Flyers

Disques de recharge

Suivez-nous sur Twitter

Archives